• Prune et pruneau 2ème partie

    Que contiennent la prune et le pruneau?

    Composés phénoliques
    Les composés phénoliques sont des substances antioxydantes présentes dans les aliments d’origine végétale. Ils contribuent entre autres à la couleur des fruits et des légumes5. La prune contient différents composés phénoliques, principalement des flavonoïdes et des acides phénoliques6. La proportion et le contenu en composés phénoliques diffèrent d’une variété de prune à l’autre7. Les acides phénoliques de la prune jaune contribuent davantage à leur activité antioxydante que les flavonoïdes. L’activité antioxydante des prunes foncées serait plutôt associée aux flavonoïdes6.

    Le pruneau contient sensiblement les mêmes types de composés phénoliques que la prune5, à l’exception d’un type de flavonoïde, les anthocyanines, qui sont détruits durant le séchage8. Certains auteurs rapportent que le pruneau contiendrait moins de composés phénoliques que la prune8, tandis que d’autres démontrent le contraire9,10. Les méthodes de séchage utilisées, de même que les variétés de prunes et de pruneaux analysées peuvent en partie expliquer ces différences.

    Prune et pruneauLa consommation de jus de pruneau serait associée à une augmentation de l’activité antioxydante, c’est-à-dire la capacité à neutraliser ou à réduire les dommages causés par lesradicaux libres dans l’organisme humain12. Chez des hommes en santé, cette activité serait maximale dans les 30 minutes suivant l’ingestion du jus et se comparerait à celle observée après la consommation de jus de pomme, de poire, d’orange, de raisin et de kiwi.

    Prune ou pruneau lequel contient le plus d’antioxydants?

    La prune noire et le pruneau se classent respectivement aux 30e et 21e rangs parmi plus de 1 000 aliments (fruits, légumes, graines et céréales, fines herbes, épices, etc.) répertoriés selon leur contenu en antioxydants4.

    La capacité antioxydante du pruneau est de 2 à 3 fois plus élevée que celle de la prune9,10. Cela serait attribuable, entre autres, à la formation de nouveaux composés durant son séchage8. Comparativement à d’autres fruits séchés, le pruneau contient aussi des quantités supérieures d’antioxydants. En effet, il en contient plus que l’abricot, la figue, les raisins et les dattes, mais un peu moins que les canneberges séchées10,11.

    Fibres alimentaires
    Comme les autres fruits séchés, les pruneaux contiennent des fibres alimentaires qui peuvent s’avérer utiles dans le traitement de la constipation. Une portion de 25 g de pruneaux (environ 3 fruits) fournit 5 % des apports quotidiens recommandés en fibres totales pour les hommes de 19 ans à 50 ans25, et 7 % pour les femmes du même groupe d’âge.

    De plus, la liaison des fibres avec les acides biliaires et leur élimination subséquente dans les selles pourraient expliquer la diminution du cholestérol sanguin14. En effet, les extraits de prunes et de pruneaux auraient une capacité particulièrement élevée de se lier aux acides biliaires13.

    Autres composés
    L’effet laxatif des pruneaux serait attribuable, entre autres, à la dihydroxyphénylisatine, une substance qui stimulerait le péristaltisme intestinal23. Le sorbitol (un type de sucre) ainsi que certains composés phénoliques y contribueraient aussi24.

    Vitamines et minéraux principaux

    > Classification des sources des nutriments

    > Vitamines: leurs fonctions, les meilleures sources

    Minéraux: leurs fonctions, les meilleures sources

    Bonne source

    Fer

    Le jus de pruneau est une bonne source de fer pour l’homme et unesource pour la femme.

    Bonne source

    Vitamine B6(pyridoxine)

    Le jus de pruneau est une bonne source de vitamine B6.

    Source

    Vitamine B2(riboflavine)

    Le jus de pruneau est une source de vitamine B2.

    Source

    Vitamine B3(niacine)

    Le jus de pruneau est une source de vitamine B3.

    Source

    Vitamine C

    La prune et le jus de pruneau sont des sources de vitamine C.

    Source

    Vitamine K

    La prune et le pruneau sont des sources de vitamine K.

    Source

    Cuivre

    Le pruneau et le jus de pruneau sont des sources de cuivre.

    Source

    Magnésium

    Le jus de pruneau est une source de magnésium.

    Source

    Manganèse

    Le jus de pruneau est une source de manganèse.

    Source

    Potassium

    Le jus de pruneau est une source de potassium.

     

    Précautions

    Le syndrome d’allergie orale
    La prune est un aliment incriminé dans le syndrome d’allergie orale. Ce syndrome prend la forme d’une réaction allergique à certaines protéines d’une gamme de fruits, de légumes et de noix. Il touche certaines personnes ayant des allergies aux pollens de l’environnement et est presque toujours précédé par le rhume des foins.

    Lorsque certaines personnes allergiques au pollen consomment la prune crue (la cuisson dégrade habituellement les protéines allergènes), une réaction immunologique peut survenir. Ces personnes ressentent des démangeaisons et des sensations de brûlure à la bouche, aux lèvres et à la gorge. Les symptômes peuvent apparaître, puis disparaître, habituellement quelques minutes après que l’aliment incriminé ait été consommé ou touché.

    En l’absence d’autres symptômes, cette réaction n’est pas grave et la consommation de prune n’a pas à être évitée de façon systématique. Toutefois, il est recommandé de consulter un allergologue, afin de déterminer la cause des réactions aux aliments végétaux. Ce dernier sera en mesure d'évaluer si des précautions spéciales doivent être prises.

    Le syndrome de l’intestin irritable
    Le syndrome de l’intestin irritable est caractérisé par différents troubles du système digestif, dont des douleurs abdominales, des flatulences et des changements dans les habitudes de défécation. Ce trouble peut également se manifester par des reflux gastro-oesophagiens ou de la dyspepsie. Les individus touchés par ce syndrome peuvent souffrir d’une intolérance à certains fruits frais (fraises, framboises, bleuets) et fruits séchés (pruneaux, figues, dattes). Même si la consommation de fibres est encouragée pour normaliser le transit intestinal, les gens atteints du syndrome de l’intestin irritable devraient porter une attention particulière à leur consommation de pruneaux afin de déceler une intolérance possible.

     

    Profil santé
    Recherche et révision scientifique
    sous la direction de Louise Corneau, Dt.P., M.Sc., nutritionniste, Institut des nutraceutiques et des aliments fonctionnels (INAF), Université Laval.
    (septembre 2010)

     http://www.passeportsante.net/fr/Nutrition/EncyclopedieAliments/Fiche.aspx?doc=prune_nu

    « Prune et pruneau N°1Prune et pruneau 3ème partie »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :