• N’oubliez pas vos pieds !

    Le diabète peut les affecter, parfois sans que vous ne sentiez la douleur.

    Donc, soyez vigilants!

    Portez une attention particulière à vos pieds.

    Ils sont précieux - et rappelez-vous, ils portent tout votre corps !

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Découvrez une série de portraits suivant le quotidien professionnel de personnes diabétiques issues de tous les domaines d’activité.

    Partage d’expériences, trucs et astuces pour faire face aux petits aléas du quotidien et faciliter le suivi et la gestion du diabète au travail.

    Mon métier… mon diabète !

    Robin vient de quitter Paris et son travail en marketing dans le secteur des tableaux de bord connectés pour un nouveau poste dans le Sud-Ouest de la France. Un métier rythmé par des déplacements fréquents et des réunions qui peuvent parfois s’éterniser. Des contraintes tout à fait gérables selon ce trentenaire débordant d’énergie.

    « J’ai appris que j’étais diabétique de type 1 en 2012.

    Après un VIE (ndlr : volontariat international en entreprise) aux États-Unis, je suis passé sous pompe à insuline lors de mon retour en France, en 2016. Depuis, la gestion de mon diabète a bien évolué, notamment avec l’arrivée du dispositif de mesure de glucose en continu (MGC). J’ai eu un capteur dès le moment où il a été remboursé par la sécurité sociale !

    Un outil qui libère du regard des autres…

    La pompe à insuline et surtout l’utilisation d’un dispositif de mesure du glucose en continu ont changé mon quotidien. Même si avant, je ne me cachais pas spécialement lorsque je devais faire mes tests de glycémie, désormais je peux les faire à tout endroit et en toute discrétion. Maintenant, avec le capteur MGC, les gens pensent au pire que je me gratte le bras mais ne voient absolument rien la plupart du temps. Quant à la pompe à insuline, je la regarde sous la table, on peut penser que je vérifie mes messages sur mon téléphone… Clairement, la pompe et le capteur ont rendu mon diabète quasiment invisible.

    Une activité variée

    Mes journées ne se ressemblent pas. Je peux être au bureau ou en train de monter un stand pour un salon en France, ou encore animer un événement client à l’international. C’est un job stimulant et motivant mais cela nécessite une certaine organisation dans la gestion du diabète au quotidien et surtout de l’anticipation : que ce soit pour les efforts physiques, la gestion de l’alimentation ou du matériel. 

    Lorsque je suis en déplacement, il y a plusieurs problématiques : 

    Les efforts physiques à évaluer

    Sur un salon, le montage du stand peut impliquer de la manutention : déplacer des charges, bricoler et être actif de tôt le matin à tard le soir. Une fois que le salon démarre, il faut rester debout toute la journée pour animer le stand, faire la démonstration de nos produits et rencontrer nos clients et prospects. Comme tous les diabétiques, j’ai toujours avec moi de quoi me resucrer, et si je sens que je commence à être un peu « léger », je préfère prendre quelque chose, un sucre ou une pomme quitte à être un peu en hyper plutôt que de me retrouver en hypoglycémie.

    L’alimentation nomade

    Sur les salons ou les événements clients, dans l’ensemble on ne mange pas grand-chose : ce sont plutôt des petits fours et des petites bouchées, ce qui est souvent plus compliqué à estimer. Une méthode, c’est de tout prendre d’un coup sur une petite assiette, quitte à passer un peu pour un pique-assiette ou un goinfre… Mais en même temps, ça me simplifie la vie : je peux mieux calculer mes glucides pour adapter mon dosage d’insuline. En général, j’essaye d’ajuster sur ma journée, soit en paramétrant un débit de base d’insuline temporaire plus faible, soit en mangeant un peu plus le matin pour tenir plus longtemps. Je fais également des contrôles plus régulièrement.

    Le matériel, un seul mot d’ordre : être prévoyant !

    Par rapport à mes collègues, les voyages professionnels nécessitent un peu plus d’organisation et d’anticipation. Je dois penser à mon bagage en amont, et il m’est un peu plus difficile de partir au pied levé… Mais pour moi, cela n’a pas un impact énorme sur le quotidien si l’on est bien organisé. Un truc tout bête : pour un voyage d’une semaine aux USA, mes collègues peuvent se contenter d’un bagage à main. Ce n’est pas mon cas. Il faut prévoir la quantité de matériel nécessaire au suivi et à la gestion de mon diabète pour tout le temps du séjour et un peu plus. Il faut toujours prendre de la marge pour faire face aux imprévus, d’autant plus qu’à l’étranger je ne vais pas pouvoir facilement aller dans une pharmacie pour me procurer le matériel adéquat. L’ensemble des boîtes de cathéters, réservoirs, stylos, capteurs, etc. représente facilement un volume de 20x30x40 cm selon la durée du voyage. Il ne faut surtout pas que mon matériel soit abîmé ou écrasé, donc je suis obligé de le prendre en cabine. Cela me laisse très peu de place pour le restant de mes affaires et je vais donc potentiellement devoir enregistrer un autre bagage en soute, ce qui implique des contraintes de temps au départ comme à l’arrivée. Il faut d’ailleurs toujours prévoir un peu plus de temps pour le passage de la sécurité, car la pompe est systématiquement contrôlée (détection d’explosifs). Il vaut mieux avoir une ordonnance bilingue sur soi, mais jusqu’à présent, on ne me l’a encore jamais demandée. »

     

    Pour Robin, le diabète est tout à fait gérable même dans des situations de vie qui ne sont pas réglées comme une horloge, pour lui c’est notamment grâce au progrès dans les équipements. 

    Si vous aussi, vous voulez partager votre expérience, rendez-vous sur notre page Facebook pour nous laisser un commentaire et nous vous contacterons.

    Les informations et outils mis à votre disposition par Dinno Santé, le sont à titre informatif. Ils ne se substituent en aucun cas aux recommandations de votre professionnel de santé
     
     
    .
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Description de l'image

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    1 commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • QUELQUES CONSEILS POUR GARDER LE CAP PENDANT LE CONFINEMENT !

    • Consommez les 3 repas principaux habituels pour garder les repères temporels, structurer la journée et éviter les fringales.
    • Mettez votre temps libre à profit pour cuisiner des repas « maison » à base de produits « bruts » non transformés.
    • Partez en voyage en choisissant des recettes typiques des différentes régions de Belgique, de différents pays d'Europe ou des différents continents.
    • Prévoyez quelques en cas sains pour calmer les envies de grignotages : fruits frais, fruits oléagineux (noix, noisettes, amandes,…), crudités (radis, bouquets de chou-fleur, bâtonnets de chou-rave, etc.), yaourts et fromages blancs, creme pudding,…
    • Offrez vous de temps en temps une pause « plaisir » en prenant le temps de déguster un carré de chocolat, une poignée de Nic Nac, 2-3 biscuits secs,…
    • Désaltérez vous avec des eaux aromatisées en laissant infuser des légumes, des fruits et des plantes aromatiques,… dans de l'eau placée au frigo.  

    https://www.diabete.be/actualites-et-agenda-6/actualite-196/alimentation-et-confinement-443

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • La crise du coronavirus a poussé les hôpitaux à augmenter drastiquement leurs capacités de réanimation. De nombreux soignants se sont portés volontaires pour prendre en charge les patients.

     
     
     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    1 commentaire
  • Ce sera également le cas des personnes arrêtées en raison de leur vulnérabilité au virus. Par ailleurs, jusqu'à fin avril, l'indemnisation des arrêts de travail pour garde d'enfant est portée à 90% du salaire quelle que soit l'ancienneté.

     

    Une mère confinée avec sa fille lui apprend une recette de cuisine, le 25 mars 2020 à Grézieu-la-Varenne (Rhône).

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Il y a quelques mois encore, nous ne soupçonnions pas son existence et aurions, pour la plupart, pensé que confiner la moitié de la planète à cause d’une maladie X relevait encore d’un scénario de science-fiction… Que savons-nous de ce nouveau virus à l’origine de l’épidémie COVID-19 en présence duquel nous avons dû, très rapidement, apprendre à vivre ? Explications avec Mylène Ogliastro. Directrice de recherche INRAE, elle étudie la diversité des virus chez les insectes et leur circulation dans l’environnement. Membre de la Société française de virologie, elle enseigne la virologie à l’Université de Montpellier.

    UN VIRUS ÉMERGENT

    Infographie fiche d'identité du COVID-19

    Le virus responsable de l’épidémie COVID-19 actuelle, est un virus de la famille des coronavirus, dénommé SARS-CoV-2, en raison du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS en français ou SARS en anglais) qu’il peut causer aux personnes qu’il infecte. Il ressemble au SARS-CoV responsable de la première épidémie de ce type survenue en Asie en 2002-2003. Un virus de la même famille a été à l’origine d’une épidémie (MERS, Middle-East Respiratory Syndrome en anglais) du même type au Moyen-Orient en 2012, ce dernier virus circule toujours de manière sporadique et n’est plus responsable d’epidémie.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • QUELQUES CONSEILS POUR GARDER LE CAP PENDANT LE CONFINEMENT !

    • Consommez les 3 repas principaux habituels pour garder les repères temporels, structurer la journée et éviter les fringales.
    • Mettez votre temps libre à profit pour cuisiner des repas « maison » à base de produits « bruts » non transformés.
    • Partez en voyage en choisissant des recettes typiques des différentes régions de Belgique, de différents pays d'Europe ou des différents continents.
    • Prévoyez quelques en cas sains pour calmer les envies de grignotages : fruits frais, fruits oléagineux (noix, noisettes, amandes,…), crudités (radis, bouquets de chou-fleur, bâtonnets de chou-rave, etc.), yaourts et fromages blancs, creme pudding,…
    • Offrez vous de temps en temps une pause « plaisir » en prenant le temps de déguster un carré de chocolat, une poignée de Nic Nac, 2-3 biscuits secs,…
    • Désaltérez vous avec des eaux aromatisées en laissant infuser des légumes, des fruits et des plantes aromatiques,… dans de l'eau placée au frigo.       

    https://www.diabete.be/actualites-et-agenda-6/actualite-196/alimentation-et-confinement-443

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    1 commentaire
  • 6 jours de trek pour nos équipes 100% diabétiques de type1 autour du massif du Mont-Blanc. A chaque tour, de belles aventures humaines & sportives !!


    Et de 3 !
    Nous finissions notre été 2018 avec notre 3eme Tour du Mont-Blanc: 34 diabétiques de type 1, dont 22 français, ont embarqués dans ce beau challenge sportif des Alpes (10 en août 2017), 12 en juillet 2018 (projet T1D Challenge), et 12 en août 2018).

    6 jours de trek,
    6 jours de challenge sportif et de dépassement de Soi,
    6 jours d'échappées belles dans des paysages grandioses, 6 jours de rigolades, de rencontres & partages,
    6 jours pour apprendre encore plus de Soi et de son Diabète,
    Ensemble, nous vivons les montées et les descentes topographiques, mais aussi glycémiques! On se comprend .... et les sourires ne sont jamais loin, même quand c'est dur !

    NOTRE TOUR DU MONT-BLANC

    Il existe plusieurs variantes du Tour du Mont-Blanc: en terme de jours, de kilomètres, de dénivelés. "Notre" Tour du Mont-Blanc se fait en 6 jours de trek, dans le sens horaire.

      Nous traversons 3 pays, offrant chacun des versants différents du massif du Mont-Blanc
    • Le versant suisse aux douces vallées,
    • Le versant italien et ses grandes parois rocheuses abruptes,
    • Le versant français où coulent d’immenses glaciers.

    Au total, 110 km parcours et près de 7000 mètres gravis ! De belles et longues journées de marche où nous enchaînons montées, cols et descentes au milieu de paysages grandioses! A chaque tour, et à chaque jour, sa météo : c'est aussi ça la Montagne !

    Tour du Mont-Blanc 6 jours de trek 

      Au programme,
    • Jour 1 - C'est avec le Mont-Blanc côté français que nous avançons jusqu'au magnifique Lac Blanc, puis en balcon dans le Parc des Aiguilles Rouges, avant de descendre sur Tré les Champs [Strava: 10 kms et 578m D+]
    • Jour 2 - Montée à l'Aiguillette des Posettes (2201m). Vue magnifique sur le massif du Mont-Blanc, et les Aiguilles Rouges ! Au dej, on passe en Suisse ... changement de décors : vallées vertes du Val Ferret suisse [Strava: 15 kms et 1020m D+]
    • Jour 3 - Ça grimpe dur jusqu'au Grand Col Ferret (2490m), et la frontière italienne...au milieu des vaches et des moutons ! Puis, redescente vers Arnuva et le Val Ferret italien avant de remonter sur le refuge Bertone, face au Mont-Blanc côté italien. Journée magnifique aux pieds de cette barrière rocheuse assez époustouflante faut bien se l'avouer ! [Strava: 21kms et 1306m D+]
    • Jour 4 - Ce matin, on commence par une belle et longue descente jusqu'à Courmayeur, avant d'attaquer le Val Veny et l'ascension du Col de la Seigne (2516m). L'après-midi est consacrée au retour en France, et la descente dans le Beaufortain ! [Strava: 23kms et 844m D+]
    • Jour 5 - Col du Bonhomme (2329m) au programme ! Une longue montée de près de 3h (on y va tranquille sinon c'est hypo assurée!), puis longuuuuue descente vers les Contamines Monjoies [Strava: 19,6 kms et 1083m D+]
    • Jour 6 - Dernier jour ! Nous revoilà dans la vallée de Chamonix. Aujourd'hui, c'est que de la montée jusqu'au Brévent (2525m) !!! Panorama splendide sur le Mont-Blanc et son massif, autour duquel nous venons de tourner ! [Strava: 12kms et 1500m D+]

    UNE ÉQUIPE SPORTIVE DE DIABÉTIQUES

    Une équipe 100% diabétique de type 1 accompagnée d'un membre de World Diabetes Tour expérimenté et d'un guide de l'agence des Guides de Chamonix.
    L'objectif de ce programme #SéjourWDT est de connecter, via un challenge sportif, les diabétiques de type 1. Vivre ensemble sur plusieurs jours une expérience sportive et humaine ; partager de superbes moments, parler du diabète, mais pas que ... Apprendre de soi et de son diabète lors de ce moment un peu spécial et unique, apprendre des Autres. Se rendre compte que nous vivons tous les mêmes galères avec notre fidèle compagnon de route... Mais, que la Vie est belle et qu'il nous faut avancer ! Et ensemble, c'est toujours plus simple !

    Tour du Mont-Blanc 6 jours de trekCol de la Seigne - Italie

    Chacun d'entre nous en rejoignant ce trek Tour du Mont-Blanc avait un objectif personnel, un passé qui lui était propre. Ci dessous quelques témoignages.

    JAMEL

    A vous l'équipe de DT1 : "Merci d'avoir partagé avec moi votre expérience, merci de m'avoir redonné confiance, merci de m'avoir redonné le goût du sport, merci de m'avoir fait me sentir "normal" pendant une semaine pour la 1e fois depuis 5 ans, merci pour votre esprit d'équipe et votre entreaide, votre gentillesse. Grâce à vous j'ai vécu une de mes plus belles expériences humaines".

    JULIE

    .... porteuse d'une pompe implantée depuis une année. Julie a relevé le joli défi de le faire avec sa pompe dans son bidon ... Et elle a géré tip top ! Bravo à notre Blonde préférée !
    Pour plus d'info sur ce système, Julie tient une page FaceBook : Non d'une Pompe

    CLAIRE

    Claire a déjà fait le tour du Mont-Blanc, mais c'était avant d'être DT1. Pour elle, cette année son challenge était de le refaire !
    Après avoir été orthophoniste, Claire propose désormais des cours de cuisine. Ses super pâtisseries nous ont fait rêver pendant le trek! Et le tout sans hyper !!
    Son site : L'atelier de pâtisserie de Claire

    ELOISE

    "J'ai vécu une expérience inoubliable. Tout était réuni pour passer un super séjour : l'ambiance, les paysages, le temps, l'entraide, l'amitié créée, les fous rires... on ne s'est jamais laissé faire par les montées et le diabète! "

    SHEMSI

    "J'ai passé une semaine inoubliable et qui restera gravée à jamais...." Shemsi est en section sports et nature au lycée de Die (Drôme) et prouve que tout est possible même quand on est ado !

    ANNE-LAURE

    "J'ai vécu une superbe semaine! Et à nous voir partager hypos, hypers, changement de cathé, resucrages, fous rires, émerveillement devant les paysages, je me dis qu'on peut être diabétiques ... et heureux !!!"

    DIABÈTE & TREK: GESTION DE NOS GLYCÉMIES

    Comme toute activité sportive, il est important de l'anticiper, de noter ce qui se passe (glycémies, doses d'insuline, glucides consommés, intensité et durée de l'effort.... ). Tout cela pour comprendre, apprendre, et faire "mieux" demain. C'est la clé de notre Liberté!
    A chacun ses trucs et astuces, mais les grandes lignes restent les mêmes :

    • Avant toutes choses: connaître ce qui nous attend !. Montée ? Descente? Plat ? Longue? Courte? Notre approche ne sera pas la même.
    • Réduction de la basale pendant la durée de l'effort. Pour ceux qui sont sous pompe, on conseille de faire une réduction temporaire, et de la commencer 45 min avant le début de l'effort.
    • Réduction du bolus si on débute notre marche en post-prandial (dans les 2h qui suivent l'injection). Réduction d'autant plus importante que la montée l'est.
    • 100% des DT1 sont équipés de capteur de glucose (mesure de la glycémie en continu), aide précieuse pour anticiper hypo et hyper...
    • Côté resucrage: gel et sucre pour les grosses hypo ; barres de céréales et pompotes pour maintenir notre glycémie

    Retour en images sur notre Tour du Mont-Blanc - T1D Challenge de Juillet 2018, où l'équipe était internationale.

     

    D'ici peu le programme 2019 vous sera dévoilé !! N'hésitez pas à nous contacter : contact@worlddiabetestour.org et à nous rejoindre !!

    "Peu importe ce que tu décides de faire aujourd'hui. assure toi que cela te rend heureux !"

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    1 commentaire
  • heure D'été" : photos, illustrations, vecteurs et vidéos libres de ...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • L'association constate que « depuis quelques jours, les appels au Numéro Vert Asthme & Allergies Infos Service 0800 19 20 21 sont intensifiés et l'inquiétude des appelants est nettement palpable ».

    Les recommandations des pneumologues de l'association démentent notamment des informations qui circulent sur la cortisone : on entend beaucoup dire qu'il faut absolument éviter de prendre ce médicament pour limiter le risque d'une infection grave au coronavirus, d'après l'association. « C'est vrai pour la population générale mais c'est une affirmation à relativiser chez le patient asthmatique » répondent-ils.

    On sait depuis longtemps que virus et asthme ne font pas bon ménage. D'où la recommandation aux asthmatiques de se faire vacciner chaque année contre le grippe. Cependant, « le bon contrôle des symptômes limite les risques de présenter une poussée inflammatoire d'asthme en cas d'infection virale ». Par conséquent, il est « très important de ne pas arrêter son traitement de fond contre l'asthme ».

     On sait depuis longtemps que virus et asthme ne font pas bon ménage. D'où la recommandation aux asthmatiques de se faire vacciner chaque année contre le grippe. © tommaso79, IStock.com

    Asthme et traitement à la cortisone

    Le traitement de fond de l'asthme repose sur les corticoïdes inhalés qui permettent de contrôler l'inflammation bronchique, les symptômes et de diminuer les exacerbations d'asthme, notent ces spécialistes qui incitent à « le poursuivre ».

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • L’épidémie de COVID-19 a été déclarée une urgence sanitaire internationale. Les personnes atteintes de diabète pourraient être plus vulnérables aux conséquences aiguës du virus.

    Coronavirus visual

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Insulines rapides

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique