• Hyperglycémie : j'ai un diabète traité sans insuline, que dois-je faire en cas d'hyperglycémie importante et soudaine?

    Qu'est ce qu'une hyperglycémie ?

    C'est une hausse anormale du taux de sucre dans le sang.

    Nous envisagerons dans ce chapitre l'hyperglycémie soudaine et inhabituelle chez un diabétique de type 2 connu, et qui était jusque là équilibré.

    Vous avez donc un diabète connu, traité par régime, exercice physique et comprimés :

    Dans quelles circonstances devez-vous vous demander si votre diabète est en train de déséquilibrer ? Vous devez être particulièrement vigilant si vous êtes malade : fièvre, grippe, diarrhée, bronchite, abcès dentaire ou toute autre maladie, incluant les maladies graves : accident cardiaque, plaie infectée du pied... Vous devez faire preuve également d'une grande vigilance si vous prenez un nouveau médicament à base de cortisone, même en infiltration.

    Est ce que vous allez ressentir que votre glycémie s'élève ? Non, pas au début, mais si la glycémie monte très haut vous pouvez éprouver une soif intense, uriner souvent et abondamment, vous pouvez vous amaigrir rapidement sans savoir l'expliquer, vous pouvez aussi souffrir d'une très grande fatigue.

    Quels examens devez-vous pratiquer dans ces circonstances ?

    Si vous possédez un lecteur de glycémie, vous devez faire une glycémie au bout du doigt. Le diagnostic d'hyperglycémie inhabituelle est tout de suite fait car vous trouvez un chiffre à 300 ou 400 mg/dl.

    Sinon, il faut appeler votre médecin pour faire des glycémies au laboratoire. La question se pose de vous procurer un appareil de contrôle des glycémies au bout du doigt, un lecteur de glycémie.

    Si vous avez des bandelettes urinaires, elles vont confirmer la présence massive de sucre dans les urines. Et pour détecter la présence d'acétone dans les urines, c'est le moment de vous en servir ! Si vous trouvez de l'acétone dans vos urines, reportez vous au chapitre "acétone"

    Comment faire baisser cette glycémie que vous trouvez à plus de 350 mg/dl sur votre lecteur de glycémie?

    Vous devez bien vous hydrater donc boire abondamment, de l'eau, des bouillons par exemple surtout si, en plus de vos symptômes, vous avez de la diarrhée. Si vous vomissez toutes les boissons, et si votre glycémie est très élevée, vous devez être hospitalisé

    Si vous avez de l'insuline à votre disposition, c'est très simple : vous devez en faire. L'idéal serait d'avoir de l'insuline rapide mais si vous n'avez que de la lente ou un mélange cela fera également l'affaire. La quantité va dépendre des circonstances et le mieux est de vous faire piloter par votre médecin ou votre diabétologue que vous devez joindre très rapidement. Un minimum de 5 unités est requis (voir le cas concret ci-dessous). Bien sûr, vous allez surveiller votre glycémie très fréquemment dans la journée. Le prochain contrôle doit être fait au bout de deux heures, et les injections peuvent être répétées.

    Si vous n'avez pas d'insuline à votre disposition : soit vous vous sentez relativement bien, alors faites très bien votre traitement, la diététique, l'exercice physique et augmentez vos médicaments sous contrôle de votre médecin ou de votre diabétologue, que vous devez joindre. Vous allez surveiller votre glycémie très fréquemment dans la journée avec un prochain contrôle deux heures plus tard. Soit vous ne vous sentez pas bien : dans ce cas, il faut envisager une hospitalisation, notamment si la maladie qui a déclenché le déséquilibre, est sévère.

    La prévention reste le point le plus important : comment parer à toute éventuelle hyperglycémie ?

    Vous devez posséder un lecteur de glycémie et vous en servir régulièrement, surtout dans les circonstances à risque que nous avons détaillées ci-dessus

    Vous devez avoir un flacon de bandelettes urinaires (Ketodiabur ou Ketodiastix) : réclamez la prescription à votre médecin

    Devez-vous avoir une boîte d'insuline rapide en secours dans le frigidaire ? C'est évidemment l'idéal, tout comme de posséder un extincteur chez soi. C'est extrêmement souhaitable si vous êtes sujet à des montées répétées de glycémie et c'est indispensable si l'on vous donne un traitement à base de cortisone, que ce soit en comprimés ou en infiltration. Se faire une insuline est très facile, et n'engage en rien l'avenir. La phrase tant entendue "si tu commences l'insuline, il faudra toujours en prendre" est une absurdité !

    Un exemple concret : vous êtes traité par médicament pour votre diabète, et vous allez avoir une infiltration de cortisone. Est-ce interdit ? Quelles précautions devez vous prendre ?

    C'est tout à fait possible mais vous devez savoir que votre diabète peut se déséquilibrer durant le mois qui suit l'infiltration. Achetez une boîte d'insuline rapide en stylo jetable (c'est plus pratique - voir le tableau des insulines) ainsi que des aiguilles adaptées au stylo. Vérifiez matin midi et soir tous les jours votre glycémie au bout du doigt. Faites de l'insuline rapide si vous trouvez un chiffre élevé : par exemple 5 unités au dessus de 300 mg/dl, 7 unités au dessus de 350 et 10 unités au dessus de 400. En fait, les quantités dépendent de votre poids et de différents facteurs. Parlez en à votre médecin ou votre diabétologue qui doit vous remettre des consignes claires. Les injections peuvent être répétées toutes les 2 heures.

    http://www.hegp.fr/diabeto/desequilibrehypertype2.html 

    « Le projet "One Mile a Day" fait bouger les enfantsMerci Fred »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :