• Pourquoi vous avez besoin de vos 8 heures de sommeil ?

    Le sommeil est précieux ; tout le monde le sait. Mais pourquoi, si on ne dort pas tout son saoul, ne nous sentons-nous pas bien ? Quelles sont les conséquences si vous n’avez pas votre compte de sommeil habituel ?

    À l’état de veille, nous sommes actifs et nous dépensons de l’énergie. Nous avons besoin de périodes de repos pour compenser. Pendant le repos et le sommeil, notre organisme connaît un changement de métabolisme et libère des hormones qui :

    • réparent la perte d’énergie de la journée,
    • nous préparent au réveil et à la dépense d’énergie qui surviendra dans la journée, comme le fait le cortisol à partir de 3 ou 4 heures du matin.

    Les raisons qui vont pousser à vous coucher à l’heure

    Le sommeil est en fait un véritable réparateur cognitif. Ne pas en avoir assez a de nombreuses conséquences.

    Bon sommeil, système immunitaire au top

    Ne pas dormir assez peut avoir des effets négatifs sur la capacité de réparation naturelle de l’organisme. Dormir trop peu va donc favoriser le fait d’attraper plus facilement des maladies, vous fragiliser. Pour se réparer correctement, une certaine quantité de mouvements oculaires rapides ainsi que de mouvements oculaires lents est nécessaire.

     

    bacteriesC’est pourquoi les médecins recommandent souvent de bien dormir pour mieux soigner un rhume.

    Les effets sur la santé du manque de sommeil

    Yo-EI Ju de l’université de Washington a mené une étude sur la maladie d’Alzheimer et a conclu que « un sommeil perturbé semble être associé à l’accumulation de plaques amyloïdes, qui sont les marqueurs caractéristiques de la maladie d’Alzheimer… »

    Pas de sommeil = risque d’hallucinations

    Le manque de sommeil peut entamer la santé mentale. La privation de sommeil peut être une torture. Elle peut entraîner des hallucinations, vous faire voir des choses qui ne sont pas réellement là. On estime que 80 % des personnes qui sont privées de sommeil finiront par avoir des hallucinations à un moment ou à un autre. Si cela vous arrive : dormez !

    Les hallucinations causées par le manque de sommeil peuvent désorienter mais aussi mener à des troubles mentaux comme la schizophrénie et la paranoïa. Si vous croisez l’éléphant ci-dessus, allez avec lui, droit vers votre chambre.

    Bien dormir pour ne pas se sentir nauséeux

    Trop de nuits sans ou avec un mauvais sommeil et ce sont les maux de têtes, voire des nausées qui guettent.  Le manque de sommeil fait que l’on se sent nauséeux, avec un moins bon équilibre et l’estomac « mal accroché ». Le manque de sommeil interfère avec tout un tas de processus internes et avec la biochimie interne. Avant de manger à nouveau, veillez à faire une bonne sieste.

    Manque de sommeil, humeur irritable

    Cela nous est tous arrivé ; avoir envie de crier sur les collègues dès le matin, envie de tout envoyer bouler ou de laisser tomber, après une mauvaise nuit. Tout le monde peut voir son humeur affectée par le manque de sommeil qui rend irritable. Bref, quand vous êtes d’une humeur de chien, retournez au dodo.

    Bien dormir, moins de risque de cancer

    Des études montrent que le manque de sommeil peut accroître le risque d’être victime d’un cancer. Sur 1240 personnes étudiées en 2010, on a diagnostiqué un cancer pour 338. On a plus tard découvert que quasiment toutes ces 338 personnes dorment rarement plus de 6 heures par nuit.

     

    cancer-sommeilOr ne dormir que 6 heures ou moins chaque jour a également été relié à une augmentation de l’occurrence du cancer du sein. Dormir bien ne peut qu’être favorable à la prévention des cancers, mais cela peut aussi aider ceux qui en ont surmonté un. Une bonne nuit de sommeil, c’est encore mieux qu’une pomme par jour, pour paraphraser le dicton américain.

    Bien dormir pour ne pas déprimer

    Sur la durée, l’accumulation de manque de sommeil finit par peser sur le moral. Chez certaines personnes, les désordres du sommeil, comme l’insomnie ont un lien évident avec la dépression.

    Une enquête américaine de la National Sleep Foundation de 2005 montre que 75 % des adultes souffrent d’insomnie ou de manque de sommeil.

    Lors d’une étude de 2007 sur 10 000 personnes, on a montré que les personnes insomniaques ont cinq fois plus de probabilités de développer une dépression que les autres. L’insomnie et la dépression sont liées, à tel point qu’on considère l’insomnie comme un des tout premiers signes de dépression… L’aspect positif de cette info, est qu’on sait que si on arrive à améliorer le sommeil, cela aide à soigner la dépression.

     

    Bien dormir pour ne pas prendre du poids

    Tout le monde sait que l’exercice et un régime alimentaire équilibré sont importants pour rester à un poids normal.

    Mais on pense moins au sommeil comme facteur de contrôle de la prise de poids. En effet, avoir des horaires réguliers et des habitudes saines en matière de sommeil aide à ne pas manger ou grignoter n’importe quand.

    Quand on est fatigué, on a tendance à manger pour ingérer des calories et mettre de l’énergie « dans la machine ». Et le manque de sommeil perturbe les hormones ; et alors on ressent encore plus le sommeil et la faim.

    Il ne faut pas hésiter à faire des siestes en milieu de journée : surtout si on n’arrive pas à dormir assez la nuit.

     

    Démographie et surpoids, combien pèse l'humanité ?

    Qui dort dîne

    La fatigue après le déjeuner est souvent associée, à tort, à la digestion ou à la chaleur de l’après-midi. En effet, le coup de pompe de l’après-midi est autant ressentie chez les personnes vivant sous l’équateur qu’en Amérique du Nord par exemple. Par ailleurs, cette somnolence est également ressentie même si on n’a rien mangé à l’heure du déjeuner. Toutefois, elle est présente à des degrés plus ou moins importants selon les âges.

    En fait, l’alternance veille-sommeil est soumise à un rythme chronobiologique. Si ce rythme, qui nous impose des périodes de veille et de sommeil, est respecté, la vigilance sera normale le matin et dans l’après-midi, voire même en fin de journée.

    Notez que les aliments riches en glucides comme les pâtes, les pizzas ou les gâteaux ont la particularité d’inciter à la somnolence. C’est pourquoi, le midi, il est préférable de privilégier les protéines, qui donnent de l’énergie (oeufs, poissons, soja…)

    Bon sommeil, durée de vie préservée

    Entre autres problèmes, le manque de sommeil peut avoir pour effet de raccourcir la durée de vie. Rien que ça !

    Les petits dormeurs ont tendance à mourir plus jeunes que les gros dormeurs qui dorment de sept à huit heures minimum chaque jour. Le manque chronique de sommeil peut entraîner des dommages de santé importants.

    Des études ont montré que les personnes qui manquent de sommeil ont quatre fois plus de chances de mourir dans les 14 prochaines années que les autres.

    Un bon sommeil pour rester l’air jeune

    Vous savez que les personnes fatiguées et ne dormant pas assez ont des poches sous les yeux et le teint terne. Cela n’est pas le seul effet négatif du manque de sommeil : l’accélération des processus de vieillissement ne se voit pas mais est bien en oeuvre.

    Si on ne dort pas, plus de cortisol se diffuse dans l’organisme : c’est une hormone du stress. Le cortisol s’attaque à la protéine qui conserve la peau souple. Plus la peau se détériore, plus vous avez de chances de montrer des rides et des signes de mauvaises santé épidermique, qui vous font paraître plus âgé.

    En anglais on ne parle pas de « beauty sleep » pour rien : le sommeil rend beau.

     

    Bien dormir, garder bonne mémoire

    C’est pendant la nuit que le cerveau enregistre les connaissances emmagasinées depuis le dernier … sommeil. Ainsi, plus la période d’activité a été longue, plus il aura de choses à enregistrer.

     

    cerveau triunique mc lean

    Une étude franco-américaine de 2009 a montré que des événements, que les scientifiques appellent les « vaguelettes cérébrales » (« sharp wave ripples »), servent au cerveau pour accumuler les souvenirs.  Ces ondes cérébrales transfèrent la connaissance que vous avez acquise aux parties du cerveau où elle pourra être stockée. Et alors ?

    Ces ondes ou vaguelettes cérébrales se manifestent principalement quand vous êtes en sommeil profond. Autrement dit, qui ne dort pas assez profondément ne tire pas profit de toute l’information qu’il a reçue en période de veille. Voilà sans doute pourquoi les éléphants dorment si bien : pour soigner leur mémoire !

    Bien dormir permet à notre cerveau de mieux gérer les informations récemment acquises. Le manque de sommeil peut avoir des conséquences désastreuses sur la mémoire.

    On sait par exemple que l’apnée du sommeil pourrait causer des troubles de la mémoire, y compris chez les enfants.

    Bon sommeil, libido préservée

    Des études ont montré que tant les hommes que les femmes qui n’ont pas assez dormi, présentent une libido moins active. L’Université de Chicago a démontré que l’absence ou le manque de sommeil chez les jeunes hommes aboutit à la « baisse de leur libido » et confirme le lien étroit entre la durée du sommeil nocturne et le désir sexuel.

    Ainsi le manque de sommeil peut être la cause d’une baisse d’intensité dans les rapports de couple et peut parfois être la cause de tension.

    Le manque de sommeil entraîne une perte d’énergie qui tue l’envie d’intimité. Les hommes souffrant d’insomnie ne produisent plus autant de testostérone, ce qui pèse sur leur libido.

    Bien dormir, bon pour le coeur, bon pour les os

    Bien dormir est aussi bon pour le coeur que de ne pas fumer. Le manque de sommeil met le système cardiovasculaire en situation de risque d’accidents. Ainsi, dormir huit heures par nuit peut diminuer les risques d’infarctus de 24 %.

     

    Comment choisir son oreiller ?

    Et si vous combinez une bonne habitude de sommeil avec de l’exercice régulier et un régime équilibré, vos risques cardiovasculaires baissent de 83 %. De quoi avoir un coup de coeur pour votre oreiller… et surtout avoir envie de bien choisir son matelas.

    Bien dormir, bon pour les os

    Une étude menée en 2012 sur des rats a montré que, privés de sommeil, ils sont sujets à l’ostéoporose. Ainsi, après avoir été privés de sommeil pendant 72 heures, ils ont montré des changements de la densité osseuse et de la moelle épinière.

    On suspecte que cela produise le même effet chez les humains. Pour faire de vieux os, … restez plus longtemps au lit.

    Bien dormir, moins d’accidents de la route

    Bison Futé le sait : bien des accidents de la route sont dus à la fatigue et au manque de sommeil.

    La somnolence au volant empêche d’avoir de bons réflexes. Le manque de sommeil tue la vigilance et accroit le danger.

    Un automobiliste dort 11 minutes au volant lors de son trajet Paris-Nice, soit une distance de 24 km à une vitesse moyenne de 130 km/h”  (Communiqué de presse de l’Argus – uin 2010)

    Les apnées du sommeil touchent 8 % de la population des pays occidentaux et elles augmentent les risques de maladies cardiovasculaires, de troubles métaboliques et daccidents de la route, en raison de fréquents épisodes de somnolence au cours de la journée.

    Conclusion de tout ça : si vous souffrez de troubles du sommeil persistants, ne laissez surtout pas la situation perdurer.


    En savoir plus sur http://www.consoglobe.com/besoin-8-heures-sommeil-cg/3#edGqsTfvbz8Owh1S.99

     

     

    « Melon Glacé au citronL'aripiprazole ne doit pas être utilisé dans le traitement de l’autisme »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :