• Assemblée nationale

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Après l’apparition du diabète chez son petit garçon en octobre 2013, cette maman a voulu mettre le design au service du mieux-être des patients. Au travers de son blog, elle partage avec les autres parents d’enfants diabétiques ses émotions et son quotidien « riche en rencontres, en idées, en émotions, en surprises, en frayeurs parfois mais en espoir, TOUJOURS ». C’est surtout un moyen pour elle de participer à améliorer le quotidien des jeunes patients mais aussi de leur entourage et de toutes les personnes qui souhaitent s’investir dans la gestion du diabète au quotidien.

    Vous pouvez retrouver sur son blog des outils ludiques pour l’apprentissage des glucides et des glycémies, un retour d’expérience, des astuces… et le jeu DID ACT, conçu avec Aline, une autre maman, pour faciliter le quotidien des familles d’enfants diabétiques.

    https://mamandesignerdunenfantdiabetique.com

    PARTAGER CET ARTICLE SUR :

    http://www.ceed-diabete.org/blog/une-maman-met-son-metier-de-designer-au-service-des-enfants-diabetiques/?

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Publié le 15 mars 2019

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • L'impact du diabète sur la sexualité féminine.

     

    11/03/2019

     
     

    Dans le cadre de son mémoire de fin d'études (DIU d'études de la sexualité humaine), Isabelle Chanoine s'intéresse à l'impact du diabète sur la sexualité féminine:

     

    "Il existe beaucoup de données et d'articles scientifiques sur les troubles sexuels des hommes diabétiques, mais très peu se consacrent aux femmes. Pourtant, nous pouvons penser que lorsque la maladie a des répercussions, elle ne fait pas de différence entre les sexes.

     

    Vous pouvez nous aider à mieux comprendre en remplissant ce questionnaire. Il porte sur des sujets délicats et personnels: votre sexualité, vous et votre santé.

     

    Vos réponses resteront confidentielles et anonymes. Votre participation vaut consentement au traitement de ces données exclusivement dans le cadre de mon

    mémoire.

     

    D'ici un an, la synthèse de cette enquête pourra vous être communiquée par l'Association Française des Femmes Diabétiques www.femmesdiabetiques.com

     

    Vous pouvez participer :

    - En scannant le QR code.

    - En m’envoyant un mail: memoiresexo2020@gmail.com

    - En copiant le lien suivant dans votre navigateur: https://sphinxdeclic.com/d/s/y15uyv

     

    Je vous remercie d'avance pour le temps que vous consacrerez à répondre à ces questions (entre 15 et 30 minutes).

     

    Isabelle CHANOINE, sage-femme"

     

     

     

    https://www.alfredlediabete.com/single-post/diabete-sexualite-feminine

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Chers vous tous,

    Nous vous invitons à notre prochaine soirée-conférence annuelle des « 3D » (Diabète - défi - dialogue).  Cette année, l’association soutenue par les équipes pluridisciplinaires de diabétologie pédiatrique des Cliniques universitaires Saint Luc de Woluwe Saint-Lambert et du CHU UCL Namur, a choisi de proposer le thème de l'adolescence

    Cette soirée-conférence se déroulera le vendredi 22 mars à 20H00 et se clôturera par un un verre de l'amitié.

    Nous essaierons plus particulièrement de répondre à la question suivante : "Comment faire face quand on se sent différent ?"

    La soirée comprendra plusieurs interventions :

    - "Gérer mon diabète et vivre mon adolescence" par le Dr Thierry Mouraux, pédiatre diabétologue au CHU UCL Namur

    -  "Pistes de réflexion pour répondre aux agressions verbales » par Mme Geneviève Smal, créatrice du jeu Takattak

    - "On peut mourir d'Amour ou de Rire... pas du Diabète !" par M. Jean Debefve, "auteur, comédien et musicien depuis presque aussi longtemps qu'un vieux Rolling Stone".

    Ainsi que divers témoignages d'anciens adolescents diabétiques et d'une psychologue.

    Où ? à la Grange du Douaire, Avenue des combattants, n°2 à 1340 Ottignies

    Cette soirée a pour but de permettre à chacun(e) d'écouter un ou plusieurs experts ou témoins, de se retrouver entre parents et adolescents et de rencontrer, de manière conviviale, le personnel soignant.  Présence des adolescents bienvenue !

    Nous vous proposons une PAF libre ; vous pouvez soutenir l’association en versant votre participation sur le compte « Baecke 3D »  numéro : BE88 3770 3650 1541

    Cela nous aidera à financer la location de la salle de réunion et le verre de l'amitié.

    La Grange du Douaire est accessible en train, se situant à 800 m de la gare d'Ottignies.

    Invitation cordiale à toutes et à tous.

    Merci de confirmer votre présence à Véronique Cappart-Baecke  au 0476/48.47.22. ou par mail à : verocap@scarlet.be

    Pour le comité,

    Véronique Cappart-Baecke

         https://www.diabete-abd.be/actualites/gerer-mon-diabete-et-vivre-mon-adolescence.aspx?    

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Une sensation de fourmillement dans les mains est un symptôme banal et assez courant. Cependant, lorsqu'il se présente chez une personne diabétique, il faut être prudent quant au diagnostic.

    En effet, le diabète peut engendrer différentes affections des mains ou des pieds ou les aggraver. Le point dans notre astuce.

    Causes d'un fourmillement dans les mains

    Cette sensation de fourmillement, chez une personne non atteinte du diabète, peut venir de différentes causes :

    • Syndrome du canal carpien (nerf passant dans le poignet qui est plus ou moins comprimé).
    • Problème concernant les vertèbres cervicales.
    • Crise de spasmophilie, exposition au froid, traitements médicamenteux tels qu'une chimiothérapie ou troubles musculaires dû à la fatigue, la douleur, etc.
    • Cause neurologique avec une atteinte du nerf (neuropathie) ou du système nerveux central.

    Les personnes diabétiques sont plus sujettes que les autres aux neuropathies :

    • On parle alors de neuropathie diabétique, celle-ci pouvant se manifester par des fourmillements, des douleurs, des pertes de sensibilité.
    • La neuropathie peut également toucher les nerfs contrôlant la digestion, la pression sanguine, le rythme cardiaque, les organes sexuels et la vessie.

     

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Que diriez-vous de créer un groupe de jeunes diabétiques qui se retrouveraient 5 à 6 fois par an autour d’une activité ludique, par exemple bowling, escape game, paintball, balade en vélo… ?

    L’objectif est de permettre à de jeunes de se rencontrer, de partager leurs expériences face au diabète, tout en s’amusant.
    Nous vous donnons rendez-vous le dimanche 05 mai 2019 pour une partie de bowling et une partie de Q-Zar. Le rendez-vous est à 10h30 au Crosly à Bruxelles (facilement accessible en train via la gare centrale ou en métro) :
    Boulevard de l’Empereur 36, 1000 Bruxelles – http://www.crosly.be/

    Pour vous inscrire, rien de plus facile !
    Il suffit d’envoyer un mail à activites@diabete-abd.be avant le 25 avril !

    Invitation cordiale à toutes et à tous !

    Vous avez apprécié cet article, partagez-le avec vos proches sur :

     

    https://www.diabete-abd.be/actualites/message-a-tous-les-jeunes-diabetiques-de-15-a-23-ans.aspx

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    1 commentaire
  • Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Le coma est un accident qui se traduit par une perte de conscience qui arrive chez le patient pour diverses causes. Il existe 4 types de comas diabétiques. En effet, chez les patients diabétiques, risquer un coma relève soit d’une situation hypoglycémique, soit hyper glycémique, une insuffisance rénale peut aussi engendrer un coma.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Douleurs, fourmis, doigts raides...les affections des mains empêchant la flexion des doigts et de la paume, comme le syndrome du canal carpien ou la maladie de Dupuytren, sont souvent douloureuses et invalidantes. Le diabète peut être à l'origine de ces affections ou les aggraver. Les diabétiques sont davantage touchés par ces pathologies.

     

    Définition

    Il n'y a pas de désignation unique pour qualifier les affections de la main en lien avec le diabète. Elles sont multiformes et nous allons ici ne citer que quelques exemples. Pour certaines, l'hyperglycémie chronique n'est pas un facteur aggravant. Mais leur point commun est l'ancienneté du diabète qui favorise leur développement. C'est pourquoi, statistiquement, elles touchent plus souvent les diabétiques que les non-diabétiques.

    Symptômes

    La chéiroarthropathie diabétique, par exemple, désigne un syndrome responsable d'une raideur dans les doigts. Il se caractérise par une limitation sans douleur de la flexion et surtout de l'extension des doigts. Il peut s'accompagner d'un épaississement de la peau. La maladie de Dupuytren, elle, peut provoquer à terme une flexion irréductible d'un ou plusieurs doigts. Elle est due à une fibrose et à une rétractation de la structure fibreuse située à la paume de la main, entre les tendons fléchisseurs des doigts et la peau.

    Plus connu, le syndrome du canal carpien est une compression du nerf médian qui chemine du poignet à la paume de la main. La compression de ce nerf provoque des engourdissements, des fourmillements dans les doigts, voire des douleurs qui vont de la paume à l'avant bras; les autres symptômes se manifestant par un manque de force dans le pouce et une gêne dans les gestes qui réclament de la précision (travaux de couture, par exemple).

    Attention, ce syndrome se développe plus souvent chez les gens qui ont une insuffisance de la glande thyroïde, maladie fréquente chez les diabétiques,tout particulièrement chez les diabétiques de type 1, car cela peut aussi être une maladie auto-immune.

    Recommandations et traitement

    Si les traitements sont le plus souvent des infiltrations, de la rééducation ou une intervention chirurgicale, l'équilibre du diabète est là aussi à surveiller dans la majorité des cas. L'équilibre du diabète, la surveillance par votre médecin des premiers symptômes, et ses conseils pour les prévenir et les endiguer sont à suivre avec sérieux, pour ne pas laisser s'installer ces complications.

    Attention, les infiltrations peuvent fortement déséquilibrer le diabète, en particulier si on utilise des corticoïdes retards. Il faut toujours prévenir le médecin qui vous propose une infiltration que vous avez du diabète. Si une infiltration est tout de même faite, il faut renforcer la surveillance du diabète. En cas de corticoïdes retard (liquide blanc comme du lait), ce déséquilibre peut durer plusieurs mois !

     

    https://www.federationdesdiabetiques.org/information/complications-diabete/mains?

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • chien pour personne diabètique

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Aides pour le handicap : AAH, CMI, RQTH et AEEH, leur durée allongée

    Aides pour le handicap, certaines peuvent être attribuées à vie ou voir leur durée prolongée.

     

    AAH, CMI, RQTH et AEEH : Ces aides pour le handicap peuvent désormais être attribuées à vie ou voir leur durée allongée sous certaines conditions.

    Le 28 mai 2018, Adrien Taquet et Jean-François Serres proposaient à travers le rapport « Plus simple la vie » une grande simplification du parcours administratif des personnes en situation de handicap. Remis au Premier ministre Édouard Philippe, ce rapport Taquet-Serres recensait 113 propositions pour améliorer le quotidien des personnes concernées par le handicap, et il préconisait notamment d’attribuer les droits à certaines aides pour le handicap sans limitation de durée.

    C’est en s’appuyant sur ce rapport, que deux décrets ont été pris, le 24 décembre 2018 et le 27 décembre 2018, pour permettre d’attribuer des droits à vie aux personnes dont le handicap n’est pas susceptible d’évoluer. Cette réforme est effective depuis le 1er janvier 2019 (à l’exception des dispositions concernant la RQTH, qui prendront effet en 2020). La réforme concerne plus précisément quatre types d’aides pour le handicap :

    – L’AAH (allocation aux adultes handicapés), pour les personnes ayant un taux d’invalidité d’au moins 80%.

    – La RQTH (reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé) – à partir du 1er janvier 2020.

    – La carte mobilité inclusion (CMI).

    – L’AEEH (allocation d’éducation de l’enfant handicapé) jusqu’aux 20 ans de l’enfant.

    Ainsi, le décret n°2018-1222 publié le 24 décembre 2018 « permet l’allongement de la durée maximale d’attribution de certains droits pour les personnes handicapées ainsi que leur attribution sans limitation de durée pour les personnes dont le handicap n’est pas susceptible d’évoluer favorablement ».
    Ce décret s’applique à compter du 1er janvier 2019 pour l’AAH et la CMI.
    Concernant la RQTH, qui relève du champ spécifique de l’emploi, le décret sera applicable seulement à compter du 1er janvier 2020. Il prévoit que : « La reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé et l’orientation vers le marché du travail, prévues par l’article L. 5213-2 du code du travail, sont attribuées sans limitation de durée à toute personne qui présente, compte tenu des données de la science, une altération définitive d’une ou plusieurs fonctions physique, sensorielle, mentale, cognitive ou psychique qui réduit ses possibilités d’obtenir ou de conserver un emploi ».

    En parallèle, c’est le décret du 27 décembre 2018 qui prévoit que l’AEEH, allocation d’éducation de l’enfant handicapé, peut, à compter du 1er janvier 2019, être attribuée jusqu’aux 20 ans des enfants handicapés.
    Le texte est ainsi formulé : « En vue de simplifier les démarches des familles ayant à leur charge un enfant handicapé, le présent décret allonge la durée d’attribution de l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé. Lorsque le taux d’incapacité de l’enfant est au moins égal à 80 % et que le certificat médical ne mentionne pas de perspectives d’amélioration de l’état de l’enfant (stabilité ou aggravation), l’AEEH de base est désormais attribuée sans limitation de durée jusqu’à l’âge limite du bénéfice des prestations familiales ou, le cas échéant, jusqu’au basculement à l’allocation d’adulte handicapé lorsque l’ouverture de ce droit est consécutive au droit à l’AEEH ».

    Pour en savoir plus sur les changements de ces aides pour le handicap :

    Le décret du 24 décembre 2018
    https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=17885B2AF67893C4A1A4FC66D4C58473.tplgfr42s_1?cidTexte=JORFTEXT000037852195&dateTexte&oldAction=rechJO&categorieLien=id&idJO=JORFCONT000037851896

    Le décret du 27 décembre 2018
    https://www.legifrance.gouv.fr/eli/decret/2018/12/27/SSAS1830837D/jo/texte

     

    https://www.handirect.fr/aides-pour-le-handicap-duree-allongee/

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire