• ORTIE

    L'ortie est sans doute la plus connue de toutes les plantes sauvages comestibles, c'est aussi et très certainement la mauvaise herbe par excellence.

    Originaire des régions tempérées de l'Eurasie, l'ortie est une herbacée vivace aujourd'hui naturalisée sur tous les continents où il y a des zones tempérées. Préférant un sol riche en azote, elle peut s'élever jusqu'à un mètre, et sa floraison, peu spectaculaire, se produit de juin à septembre. Elle colonise volontiers les abords des lieux habités qui sont négligés.L'ortie pousse partout: chemins, sentiers, décombres, jardins ... Sa mauvaise renommée lui vient du fait qu'elle pousse inconsidérément partout sans être invitée, et que ses poils urticants piquent sans vergogne.

    Cueillette

     

     

    Toutes les parties de l'ortie peuvent être consom­mées: feuilles, tiges, graines, racines. Toutefois, dans les recettes suivantes, seules les parties aériennes de la plante qui sont les plus simples à récolter et aussi à cuisiner sont utilisées. Au printemps,  les 4 jeunes feuilles du sommet sont cueillies pour les consommer crues. Plus tard, les sommités sont cueillies et , même si elles sont un peu coriaces, utilisées cuites. Il est possible de cueillir les repousses, après fauchage, Jusqu'en automne. Munissez-vous de gants, sauf après la pluie (mouillée, l'ortie ne pique pas).

    L'ortie peut mesurer jusqu'à 1,50 m. Ses fleurs sont verdâtres et insignifiantes. Cuite, elle est d'un très joli vert vif. L'ortie peut être confondue avec la petite ortie qui pique égale­ment, mais celle-ci atteint seulement 50 cm ou avec les lamiers: le blancle jaune ou le pourpre, quand ils ne sont pas en fleurs. Les lamiers ne piquent pas. De plus, le lamier blanc (ou ortie blanche) pousse très souvent sur les mêmes lieux. En cas d'erreur, il n'y a aucun danger car toutes ces plantes sont inoffensives et parfois même comestibles.

    L'ortie se cueille le long des chemins. Toute l'année en cas de fauchage ou de taille. Présente dans le jardin, elle doit petre contenue pour ne pas pas être envahi.

    Alimentation 

     

    Les feuilles et les tiges sont couvertes de petits poils urticants qui empêchent de  manger l'ortie tel quel sans douleur. Il est donc nécessaire de la broyer au mélangeur pour pouvoir profiter de ses vertus. L'ortie a un goût très doux et riche.Les orties se cuisinent de la même façon que les épinards: en salades, omelettes, potages, avec les viandes et les poissons, dans des crêpes, des blinis et des pains.

    Pour les manger dans des salades ou décorer assiettes et plats, les feuilles les plus tendres (celles du sommet) sont choisies. Elles doivent être ébouillantées pour leur faire perdre leur pouvoir urticant.

    Après les avoir lavées et ébouillantées, les orties refroidies sont conservées dans  des sachets de congélation et congelées. Il est également possible d'en faire des conserves en bocaux de verre. Comme les principaux attraits de l'ortie sont ses minéraux et ses protéines, il est aussi possible de la sécher au déshydrateur et de la broyer pour faire de la poudre d'ortie. Celle-ci pourra alors faire office d'ingrédient  pour n'importe quel type de recette. Pour faire sa propre poudre d'ortie, il suffit de faire sécher des feuilles d'ortie au déshydrateur pour ensuite les réduire en poudre au mélangeur. Rien de plus! Il faut toutefois faire attention à sécher les feuilles sans délais pour ne pas qu'elles chauffent, ce qui leur ferait perdre beaucoup de qualité. Les tiges d'ortie doivent être écartées car elles forment des fibres plus solides que le coton, que vous ne voulez pas avoir dans votre poudre d'ortie. Il est aussi intéressant d'envisager de porter un masque pour ne pas respirer les petits nuages de poudre d'ortie très volatils chargés de fer et de silice qui peuvent se dégager de votre mélangeur.

    Nutrition - santé 

     

    L'ortie est bonne pour la santé: elle est dépurative, diurétique, revitalisante et reminéralisante.L'ortie est riche en sels minéraux, en vitamines, et même en protéines. Autrefois, le pouvoir urticant de l'ortie était utilisé pour soigner les rhumatismes: on frottait les zones douloureuses étaient frottées avec les feuilles. Dans le passé, les orties étaient utilisées pour lutter contre l'anémie et  ses graines pour ses vertus aphrodisiaques. Au printemps, les principes actifs de l'ortie sont les plus développés.

    Les différentes parties de la plante sont utilisées, même si les preuves scientifiques liées aux recherches cliniques sont inexistantes ou manquantes :

    • Racine d’ortie combinée au palmier nain  : Soulager les problèmes de miction reliés à l'hypertrophie bénigne de la prostate
    • Feuilles Parties aériennes :- Irriguer les reins, la vessie et les voies urinaires en cas d'inflammation; traiter ou prévenir la formation de calculs rénaux; aider à soulager les douleurs arthritiques et rhumatismales.
    • Racine - Soulager les problèmes de miction reliés à l'hypertrophie bénigne de la prostate
    • Feuilles :  Soulager les symptômes de la rhinite allergique (rhume des foins); traiter les piqûres d'insectes; stimuler la pousse des cheveux; soulager les douleurs arthritiques et rhumatismales.

    Extrêmement riche en minéraux et d'une grande teneur en vitamines en plus d'être la verdure la plus riche en protéines végétales. C'est une plante toute indiquée pour vaincre l'anémie. Au poids sec (déshydratée), elle contient près du tiers de son poids en protéines et est un véritable supplément en minéraux. 

     

    Nutriment Unité Quantité/100g
    fraîche
    Pourcentage de
    l'apport quotidien
    Quantité/100gpoudre Pourcentage de
    l'apport quotidien
    Eau g 88.20   5.00  
    Protéine g 6.50 14% 28.33 59%
    Mineraux          
    Calcium mg 1940.00 194% 8454.13 845%
    Fer mg 23.10 128% 100.67 559%
    Magnésium mg 473.00 118% 2061.24 515%
    Phosphore mg 386.00 55% 1682.11 240%
    Potassium mg 2196.00 47% 9569.72 204%
    Zinc mg 5.60 51% 24.40 222%
    Cuivre µg 850.00 94% 3704.13 412%
    Manganèse mg 10.15 441% 44.23 1923%
    Vitamines          
    Vitamine A µg_RAE 1233.33 137% -- --
    Vitamine B1 mg 0.31 26% -- --
    Vitamine B2 mg 0.95 73% -- --
    Vitamine B5 mg 1.00 20% -- --
    Vitamine C mg 160.00 111% -- --
    Autres          
    Chlorophylle mg 540.00     --



    L'ortie contient des protéines complètes à 100% ²
    Acides aminés essentiels ² mg/g de protéine Score PDCAAS
    Histidine 41 100%
    Isoleucine 48 100%
    Leucine 90 100%
    Lysine 55 100%
    Methionine + Cystine 26 100%
    Phenylalanine + Tyrosine 97 100%
    Threonine 46 100%
    Tryptophan 13 100%
    Valine 63 100%

    Au jardin

     

    De par sa composition chimique et sa grande quantité en minéraux, l'ortie est aussi un fertilisant naturel très populaire que l' on l'utilise sous forme de purin. Une mixture fermentée emblématique.Le purin d’orties n’est pas un traitement curatif contre les maladies mais un traitement préventif grâce à sa capacité à renforcer les défenses des plantes.

    • Engrais efficace : Les plantes ont besoin d’azote pour se développer. On en trouve dans tous les engrais et c’est grâce à sa forte teneur en azote que le purin d’orties apportera les éléments nutritifs indispensables à la bonne santé des végétaux..
    • Répulsif contre les parasites : S’il est moins concentré et pulvérisé directement sur les feuilles, le purin d’orties aura un très bon pouvoir répulsif contre les insectes en général, les pucerons et certains acariens.

    Pour le préparer :

     

    • Arracher les orties : Mettez-les dans un bac ou dans un seau (évitez absolument un bac en métal)
    • Mélanger avec de l’eau : Il faut respecter les doses suivantes. Engrais : 1 kg d’orties pour 10L d’eau, Répulsif : 1 kg d’orties pour 20L d’eau
    • Laisser macérer : 1 à 2 semaines en remuant tous les deux jours environ
    • Filtrer la solution de purin d’orties : Il ne faut récupérer que le mélange et se débarrasser des résidus d’orties.
    • Utilisation en tant que répulsif : Pulvérisez sur les plantes avec un pulvérisateur pour l’utiliser contre les parasites
    • Utilisation en tant qu’engrais : Versez le directement dans la terre telle un engrais liquide, inutile de le diluer plus que ça.

     http://fr.test4you.be/conso/?mode=variete&idvariete=398

     

    Sources : wikipédia, vegecru, passeport santé, jardiner-malin.

     

    « Tous les rizDoigt à ressaut »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 28 Février 2014 à 20:58
    LADY MARIANNE

    ha je lis qu'il faut mixer l'ortie !!  sinon aie aie aie -
    ce doit être comme de la salade- pendant la guerre les gens en mangeaient-ils ?
    bonne nuit !!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :