• Les troubles du goût

    Les troubles du goût

    Les troubles du goût sont rares mais très handicapants. Quels sont les différents types de dysgueusie ? Quelles sont leurs causes ? Comment les diagnostique-t-on ? Les réponses du Dr Corinne Eloit-Talmain, ORL à l'hôpital Lariboisière à Paris.

    L'interrogatoire et différents examens vont permettre de confirmer le trouble du goût, de trouver la cause et de traiter celle-ci, si cela est possible.

    Agueusie, dysgueusie... Les troubles du goût

    Trouble du goût"Il faut bien faire la différence entre troubles du goût et troubles de la perception des saveurs des aliments", indique d'emblée le Dr Corinne Eloit-Talmain. Et d'expliquer que "c'est la perception rétro-nasale qui est en cause lorsque l'on ne sent pas la saveur des aliments que l'on mastique : les molécules olfactives atteignent l'épithélium olfactif en se détachant des aliments lors de la mastication". Avoir des troubles du goût, c'est ne plus reconnaître ces sensations avec les papilles gustatives situées sur la langue : sucré, salé, amer, acide, mais aussi glutamate. "Il y a autant de goûts sucrés que de molécules édulcorantes", précise l'ORL. Et contrairement à une idée reçue tenace, il n'y a pas 4 zones sur la langue qui perçoivent chacune un goût ! "Tous les bourgeons gustatifs perçoivent les 4 goûts", insiste le Dr Eloit-Talmain.

    • Si l'on ne perçoit plus du tout les goûts, on parle d'agueusie ;
    • Si on les perçoit moins bien, il s'agit d'une hypogueusie ;
    • Enfin, si les perceptions sont faussées, il s'agit de dysgueusie.

    Ces troubles du goût peuvent être unilatéraux ou bilatéraux. Néanmoins, "les véritables troubles du goût sont rares", précise cette spécialiste qui en rencontre une dizaine par an parmi les 500 nouveaux patients qu'elle reçoit.

    Troubles du goût : de nombreuses causes

    Les troubles du goût, en particulier lorsqu'ils sont bilatéraux, peuvent être dus à des pathologies générales, comme la maladie de Gougerot-Sjögren. Mais ils "peuvent aussi être dus à des pathologies locales, comme une mycose", ajoute l'ORL.

    Les médicaments sont également très souvent la cause d'un trouble du goût. "Tous les médicaments peuvent donner des troubles du goût, en particulier les antihypertenseurs et lesantibiotiques". Il est par ailleurs fréquent que les patients atteints d'un cancer présentent une altération du goût. La faute aux traitements du cancer (chimiothérapieradiothérapie) qui provoquent une interruption temporaire du renouvellement normal des cellules sensorielles gustatives.
    Autre cause possible : une intervention chirurgicale. Ainsi, une opération de l'oreille moyenne (dans ce cas, il y a le plus souvent une agueusie unilatérale) ou "les extractions dentaires multiples chez les sujets âgés peuvent également entraîner des troubles du goût du fait d'une dégénérescence des neurones gustatifs (bourgeons du goût)", explique le Dr Eloit-Talmain. "Plus rarement, les troubles du goût sont liés à des traumatismes crâniens ou des tumeursAu dernier congrès mondial de la SFORL, il nous a été présenté un cas d'agueusie due à une tumeur intracérébrale située au contact des nerfs gustatifs", rapporte le médecin. Enfin, il existe un type d'agueusie héréditaire : l'agueusie au glutamate.

    Troubles du goût : diagnostic et traitement

    "Pour diagnostiquer un trouble du goût, nous avons déjà un questionnaire pour les patients", informe le Dr Eloit-Talmain. Il est aussi possible de faire des tests avec un peu de sucre et de sel afin de voir si la personne perçoit les différents goûts. "On regarde la langue afin de voir si les papilles linguales sont normales, on fait également un examen ORL complet qui nous permet de voir s'il n'y a pas un problème infectieux ou un reflux gastro-oesophagien (RGO)", explique la spécialiste. Autre examen pratiqué en cas de troubles du goût, une électrogustométrie. "On fait aussi un examen neurologique car on sait à quelle paire crânienne correspondent les nerfs gustatifs".

    On arrive, dans un certain nombre de cas, à traiter un trouble du goût. S'il est lié à une maladie de Gougerot-Sjögren, on traite celle-ci ; même chose en cas de RGO. Si le trouble du goût est dû à la prise d'un médicament, le médecin peut remplacer celui-ci. Si les troubles du goût sont associés à une mycose, un traitement antifongique est mis en place après prélèvement. "Dans certains cas, on est relativement démuni, encore plus que pour les troubles de l'odorat car la corticothérapie ne fonctionne pas", indique le Dr Eloit. "Si c'est dû à une brûlure, on attend dans ce cas que cela régénère car les bourgeons gustatifs repoussent quand ils sont lésés", informe le Dr Eloit. Mais certains troubles du goût peuvent être incurables. Des lésions de la langue ou de certains territoires linguaux peuvent par exemple engendrer des dysgueusies permanentes par atteinte des nerfs périphériques.

    http://www.doctissimo.fr/html/dossiers/troubles-orl/articles/15691-trouble-du-gout.htm

    Anne-Sophie Glover-Bondeau, novembre 2012.

    Sources :

    - Interview du Dr Corinne Eloit-Talmain, 26 octobre 2012

    « Les scannersL'oto-rhino-laryngologiste, spécialiste du nez, des oreilles et de la voix »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :