• L'étiquetage nutritionnel "nutri-score" sera introduit en Belgique

    La ministre de la Santé publique, Maggie De Block, a pris la décision d'introduire le nutri-score comme label alimentaire en Belgique. Les consommateurs pourront ainsi obtenir plus facilement des informations leur permettant de savoir dans quelle mesure un aliment fait partie d'une alimentation équilibrée.

    La ministre De Block: "De cette façon, nous facilitons le choix d'une alimentation saine. »

    Cette décision intervient après une longue consultation des parties prenantes concernées : organisations de consommateurs, experts dans le domaine de l'alimentation, l'industrie alimentaire et les distributeurs.

    Le nutri-score est un score global (allant de -15 pour les produits « les plus sains » à +40 pour les produits « les moins sains »). Sur la base de ce score, le produit reçoit une lettre avec le code couleur correspondant : du vert foncé (A) au rouge foncé (F).

    L'algorithme sur la base duquel le score est calculé tient compte à la fois des éléments positifs et négatifs : la teneur en sucres, en acides gras saturés, en sel et les calories ont une influence négative sur le score, tandis que la teneur en fruits, légumes, fibres ou protéines peut améliorer le score.

    La ministre De Block préfère le nutri-score à d'autres systèmes comme le système britannique traffic lights pour plusieurs raisons :

    • - Le nutri-score a été testé en France. Les tests ont démontré qu’il avait un impact plus important sur le comportement d'achat des consommateurs que d'autres systèmes. En d'autres termes, il est fondé sur des données scientifiquement fondées ;
    • - Ce système simple (un score pour l'ensemble du produit) permet au consommateur d’avoir une évaluation globale du produit en un coup d'œil. Il l’aide ainsi à faire un choix sain plus facilement, comme le demande l'Organisation mondiale de la santé ;
    • - Le soutien d'experts alimentaires, d'acteurs majeurs de la distribution en Belgique et des entités fédérées. Enfin, un label n'aura l'effet souhaité que si toutes les parties prenantes sont impliquées.

    La ministre souligne que l'utilisation du nutri-score reste volontaire : aucun producteur ou distributeur d'aliments ne sera obligé de l'utiliser. Elle espère toutefois que le plus grand nombre possible d'entreprises concernées adopteront le label.

    https://www.deblock.belgium.be/fr/l%C3%A9tiquetage-nutritionnel-nutri-score-sera-introduit-en-belgique

     

    « La deuxième génération du Freestyle avec le Bluetooth, qu'est ce qu'il faut faire ? Hémoglobine glyquée : à chacun son objectif ! »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dail
    Dimanche 9 Septembre à 21:12

    Et on croise les doigts pour que la polémique ne s'installe pas entre les glucides, les lipides et trop de protéines ...

    Sans oublier l'index glycémique et autres mesures…yes

     

     

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :