• Du temps en plus pour vos examens

    Du temps en plus pour vos examens
    Des dispositions particulières sont prévues pour permettre aux candidats diabétiques insulinodépendants, de se présenter à tous les examens et concours. Le Code de l’éducation aux articles D 351-27 à D351-31 régit ces dispositions relatives aux aménagements des examens et concours.
    À chaque organisme son aménagement - Pour les élèves inscrits dans les établissements publics ou privés sous contrat, rattachés à l’Éducation nationale, votre demande doit être adressée auprès du médecin de l’Éducation nationale de l'établissement scolaire ou, en cas d'absence de médecin de l’Éducation nationale, auprès du service des aménagements aux examens du rectorat de Paris. - Pour les étudiants en université la demande d’aménagement est à faire auprès du service de la médecine universitaire.- En ce qui concerne les étudiants hors Éducation nationale, et hors universités, il convient de s’adresser à la Maison départementale des personnes handicapées du lieu de résidence.
    temps compensé examens
    Besoin d’une pause ? Le rectorat propose désormais un système de pause récupérable pour les candidats diabétiques insulinodépendants. La pause est par nature d'une durée imprévisible, elle est exceptionnelle et est consacrée à une activité précise (contrôle biologique, soins, repos suite à un malaise hypoglycémique) pendant laquelle le candidat ne peut matériellement pas travailler. Par exemple, si pour une épreuve de 3 heures votre diabète vous contraint à prendre une pause de 20 minutes pour procéder à vos soins, votre épreuve s'achèvera 3 heures et 20 minutes plus tard. Cependant, la majoration du temps imparti ne peut en principe excéder le tiers du temps normalement prévu pour chaque épreuve (donc au maximum 1 heure pour une épreuve de 3 heures). La demande est adressée à l’un des médecins désigné par la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées. Le médecin rend alors un avis qui est adressé au candidat et à l’autorité administrative compétente.
    Contrainte et perte d’autonomie Dans les établissements publics, le médecin scolaire désigné par la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH) est habilité à se prononcer sur un éventuel aménagement. Dans les établissements privés, seul un médecin du rectorat désigné par la CDAPH peut se prononcer. Les critères d’appréciation sont liés à la notion de contrainte et de perte d’autonomie. Une commission de médecins experts se réunit pour analyser les dossiers et déterminer si le candidat peut bénéficier ou pas d’un aménagement à un examen ou concours. Il est à noter noter que les refus d’aménagements, tous handicaps confondus, sont plutôt rares et n’excèdent pas les 10 % du nombre de demandes déposées chaque année.
    Modalités temps compensé examens
    Pour plus d’informations, consultez la circulaire n° 2015-127 du 3 août 2015
     
    Article paru dans équilibre n°312 - Pour vous abonner à équilibre: http://bit.ly/2IVmy4I
     
    #diabète #DT1 #tempscompensé #examen
     
     
    « André Van Puymbroeck. Plus fort et plus loin, malgré le diabète Un Podium aux Championnat de France de Danse sur glace 2018 »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :