• Doigt à ressaut


    Définition

    Le doigt à ressaut est une pathologie très fréquente, survenant souvent le matin au réveil, et qui se caractérise par un blocage douloureux au niveau de la paume lors des mouvements de flexion et d'extension d'un doigt. Cette pathologie peut affecter tout individu mais ce sont les femmes d'âge moyen qui sont le plus souvent atteintes, le diabète étant un facteur de risque aggravant.

     

    Les symptômes

    L'origine du doigt à ressaut est liée à la disposition anatomique des tendons fléchisseurs des doigts et de la main, qui relient les muscles de l’avant-bras à l’extrémité des doigts, en passant par la paume.
    Ces derniers sont maintenus près des phalanges par des « poulies de réflexion », c’est-à-dire des petits tunnels de fibres, comparables aux câbles des freins d’un vélo le long de son cadre, et permettent au muscle de commander le fléchissement des doigts.

    Le phénomène de doigt à ressaut survient lorsque le tendon s’épaissit localement, et forme un « nodule » (renflement) qui se coince à l’entrée de la première poulie, au niveau de la paume de la main. Ce nodule provoque un blocage quand on veut étendre le doigt, qui se libère brutalement par un claquement ou « ressaut ». 
    Laissé longtemps sans traitement, ce problème peut devenir très douloureux et abîmer les tendons ainsi que le système de poulies : à un stade avancé, il faut parfois s’aider de l’autre main pour étendre le doigt, qui peut rester complètement bloqué en position de flexion.

    Il existe diverses causes pouvant être à l’origine de l’épaississement du tendon, et donc du doigt à ressaut. Dans la plupart des cas, une inflammation de la « gaine synoviale », qui entoure le tendon fléchisseur, entraîne un cercle vicieux : le frottement du tendon aggrave l’inflammation, qui épaissit le tendon, augmentant d’autant plus le frottement.
    D’autres causes possibles sont des gestes manuels répétitifs, des rhumatismes, des coupures, ou une anomalie congénitale.

     

    Les traitements

    Il existe plusieurs traitements du doigt à ressaut, en fonction de la gravité du problème. Dans un premier temps, et dans les cas bénins, il suffit parfois de mettre le doigt au repos ou d’assouplir le fonctionnement du tendon par des massages. On peut également procéder à des infiltrations de corticoïdes au niveau du nodule, pour désenfler le tendon. L’opération est rapide (quelques minutes) mais peut être douloureuse (la douleur persiste généralement 48h). 

    Si les traitements non chirurgicaux sont inefficaces, il est alors possible d’avoir recours à la chirurgie. L’opération se fait sous anesthésie locorégionale ou générale, en ambulatoire (c’est-à-dire sans hospitalisation), et consiste à ouvrir la poulie du tendon fléchisseur pour l’agrandir et faciliter ainsi son passage. 
    Le résultat est habituellement radical et définitif, et la récupération complète en 3 semaines. Il est conseillé de recommencer progressivement à plier et déplier le doigt opéré, pour récupérer rapidement toute la flexion et l’extension du doigt, et éviter tout risque d’enraidissement secondaire.

    http://chirurgie-orthopedique-plastique.com/index.php/doigt-a-ressaut.html

     

    « ORTIELes Fromages de Chèvre et de Brebis de Wallonie 2012 »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dail
    Samedi 1er Mars 2014 à 00:36

    Encore un article qui fait découvrir une pathologie peu connue ! Merci !

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :