• 5 plantes pour passer l'hiver - phytothérapie

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Souvent asymptomatique, la hernie inguinale peut évoluer et provoquer les symptômes suivants :

    • Gonflement au niveau de l'aine;
    • Douleurs, notamment en se penchant, en portant quelque chose de lourd, en poussant ou en toussant;
    • Sensation de brûlures.

    En cas d'étranglement :

    • Douleurs très fortes;
    • Nausées;
    • Vomissements;
    • Absence de selles.
       

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • hernie_inguinale_pm

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • potee-auvergnate
    Un bon plat chaud et traditionnel pour l’hiver, ça vous dit ?
    Pour ce Week-End une version Auvergnate de la Potée avec ces choux et généreuse en viandes.
     Un festival de viandes de Porc Demi sel (qui a donc été conservée un certain temps dans du gros sel… a acheté déjà préparée).
    Bien entendu on la dessalera au moment de la préparation et on allégera en gras.
    La viande de porc (hors gras) est une viande maigre !
    L’apport en légumes est important car riche en fibre et indispensable pour un bon équilibre alimentaire.

    RECETTE DE POTÉE AUVERGNATE AUX 2 CHOUX

    potee-chou
    • PRODUIT: 1 plat (8 Portions)
    • PRÉPARATION:  30 mins
    • CUISSON:  2 hrs 5 mins
    • PRÊT DANS:  2 hrs 35 mins

    Les glucides (sucres complexes) se trouvent dans les pommes de terre de cette potée auvergante. Compter 30g par personne

    INGRÉDIENTS

    INSTRUCTIONS

    1. Dans un grand (très grand) fait-tout mettre les morceaux de porc demi sel et couvrir d'eau. Cuire 1/2 heure puis les sortir et vider l'eau. (cela permet de dessaler et de facilité le retrait du gras)
    2. Enlever un peu de gras des morceaux de viande et remettre dans un grand volume d'eau avec le bouquet garni, l'oignon piqué des clous de girofle et cuire à petits bouillons pendant 1H.
    3. Ajouter les légumes coupés en 4, les saucisses fumées et continuer la cuisson 35mn ( ou plus si les pommes de terre ne sont pas cuites)
    4. Servir dans un grand plat en en terre... Adapter les parts de pommes de terre pour les diabétiques... et conserver le jus pour un bouillon du soir... Au service, enlever le gras pour ceux qui doivent s'en passer...
    5. Vous pouvez préparer cette potée à l'avance... c'est encore bon réchauffé !
    • TYPE DE PLAT:
    • NIVEAU DE DIFFICULTÉ:

    http://www.recette-pour-diabetique.com/potee-auvergnate-aux-2-choux/?

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    1 commentaire
  • La ministre de la Santé, Marisol Touraine, a présenté jeudi 26 novembre, la deuxième phase de son plan de lutte contre les déserts médicaux. Son plan prévoit notamment l'installation de 500 médecins supplémentaires dans les zones en pénurie, toutes spécialités confondues, d'ici 2017.

    Par la rédaction d'Allodocteurs.fr, avec AFP

    Rédigé le 27/11/2015

    500 médecins supplémentaires pour lutter contre les déserts médicaux500 médecins supplémentaires pour lutter contre les déserts médicaux

    Le plan, dont le coût total a été évalué à 200 millions d'euros, prévoit entre autres d'élargir aux autres spécialités les mesures incitant les médecins généralistes à s'installer dans des zones en pénurie. Il s'agit en particulier de la gynécologie, l'ophtalmologie, la pédiatrie, la dermatologique, grands oubliés du premier pacte mis en place en 2012.

    "Si l’on veut valoriser la médecine générale, décloisonner la médecine de ville et l’hôpital, si l’on veut que la recherche franchisse les portes de l’hôpital (...), alors il faut innover, moderniser, avancer", a déclaré Mme Touraine devant les généralistes enseignants réunis en congrès à Dijon (Côte d'Or), en présentant le "Pacte territoire santé 2".

    Le nombre de contrats de praticien territorial de médecine générale (PTMG) qui garantit un revenu pendant les premières années aux jeunes professionnels choisissant d'exercer sur des territoires "fragiles", devrait ainsi être doublé passant de 500 fin 2015 à 1.000 d'ici 2017.

    Des améliorations en matière de congé maternité ou paternité, notamment, seront aussi apportées à ces contrats. 

    L'incitation se fera d'abord à l'université

    Parallèlement, 200 contrats d'engagement de service public (CESP) supplémentaires seront signés d'ici 2017 avec les étudiants qui s'engagent à exercer dans ces zones en contrepartie d'une allocation versée pendant leurs études.

    Côté formation, la ministre a décidé d'augmenter le nombre d'étudiants admis à l'issue du concours en deuxième année de médecine de 131 places dans dix régions, "soit unehausse immédiate de 6,4% du numérus clausus".

    "La formation, c’est l’une des clés de la réussite de notre système de santé. C’est par les jeunes et avec les jeunes que nous y parviendrons", a déclaré Marisol Touraine.

    Les régions concernées sont : le Centre-Val-de-Loire (20 places supplémentaires), l'Auvergne et la région Rhône-Alpes (+18 chacune), la Bourgogne (+15), la Réunion (+12), la Haute-Normandie (+13), la Basse Normandie (+7), le Nord-Pas-de-Calais (+10), les Antilles-Guyane (+10) et la Picardie (+8).

    Le plan prévoit également d'ouvrir les stages en cabinet de ville, maison ou centre de santé, jusqu'ici réservés aux futurs généralistes, aux étudiants de deuxième et troisième cycles dans plusieurs spécialités telles que la gynécologie, la pédiatrie ou la psychiatrie.

    Par ailleurs, le nombre de professionnels enseignant en médecine générale doit être doublé d'ici deux ans afin de valoriser la filière. 

    Il y aura plus de porosité entre le secteur libéral et l'hôpital

    Autre mesure nouvelle, les internes pourront assurer des gardes dans le cadre de la permanence des soins de ville. "Une avancée" saluée dans un communiqué par l'Intersyndicale nationale des internes de médecine générale (ISNAR-IMG).

    De même le statut de chef de clinique doit être élargi aux spécialistes installés en libéral (gynéco, ophtalmo, pédiatrie...) .

    Enfin, le gouvernement souhaite voir 1.000 maisons de santé pluriprofessionnelles en fonctionnement d'ici à 2017, contre 800 fin 2015, et 174 en 2012.

    Actuellement, la densité médicale est de 88,7 médecins généralistes libéraux et mixtes pour 100.000 habitants (contre 100,1 en 2007), révèlent les Atlas régionaux de la démographie médicale publiés jeudi par le Conseil national de l’ordre des médecins (CNOM).

    http://www.allodocteurs.fr/se-soigner/politique-sante/desert-medical/500-medecins-supplementaires-pour-lutter-contre-les-deserts-medicaux_17992.html#xtor=EPR-1000002224

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Vous avez certainement entendu parler de la narcolepsie : c'est cette maladie étrange qui provoque des crises de sommeil incontrôlables. Parfois, les gens tombent dès qu'ils ressentent une émotion un peu forte. Mais d'où vient ce trouble ? Existe-t-il des traitements ? A lire avant de sombrer…

     

    La narcolepsie touche officiellement une personne sur 2 000, soit autant que la sclérose en plaque. Mais le nombre de cas serait fortement sous-évalué. Or ce trouble peut être grave, entraînant notamment des pertes d'emploi et des risques d'accidents.

    Paralysé par le sommeil

    NarcolepsieCe trouble apparaît généralement à l'adolescence. Les personnes touchées tombent extrêmement rapidement dans un état de sommeil profond. Et lorsqu'on entre dans cette phase de sommeil, notre corps est momentanément paralysé. Cela vous est peut-être d'ailleurs déjà arrivé de vous endormir ou de vous réveiller sans pouvoir faire un geste durant quelques minutes. Parmi les autres symptômes de la narcolepsie, on note la cataplexie, c'est-à-dire une perte soudaine du tonus musculaire. Les victimes doivent s'asseoir quelques secondes ou tombent parfois sans avoir eu le temps de réagir. Souvent cette réaction survient lors d'une émotion associée (joie ou colère). Enfin, des hallucinations visuelles peuvent se produire.

    Des études sur les "dodobermans"…

    Pour trouver l'origine de la maladie, les chercheurs ont étudié la seule race de chiens touchée : le doberman. En effet, les scientifiques de l'Université de Stanford (USA) possèdent quelques toutous souffrant de narcolepsie. Dès qu'on leur donne un morceau de viande, ceux-ci s'écroulent ! En 1999, les scientifiques ont découvert que ces animaux possédaient une mutation génétique : le récepteur dans le cerveau d'une hormone particulière, l'hypocrétine, ne fonctionnait pas. Cette hormone également appelée aurexine était déjà connue dans les mécanismes de l'appétit. Chez les patients narcoleptiques, on a vu que ce n'était pas le récepteur qui était défectueux, mais l'hormone qui était absente. Or cette substance est indispensable pour nous maintenir éveillés.

    Pas encore de traitement…

    Chez l'homme, il s'agit probablement d'une maladie auto-immune : notre propre organisme détruirait les cellules qui synthétisent l'hypocrétine dans le cerveau. Mais pourquoi ne pas en administrer aux malades pour que les guérir ? Tout simplement parce que cette molécule ne franchit pas la barrière vers le cerveau. Aussi le problème est plus compliqué. La solution pourrait venir de cellules souches, sécrétant de l'hypocrétine, que l'on injecterait directement dans le cerveau, au niveau de l'hypothalamus. En attendant, les malades sont aujourd'hui traités avec des antidépresseurs qui neutralisent les "crises de sommeil". Des stimulants proches des amphétamines sont également prescrits. Mais ces traitements limitent simplement les symptômes, sans soigner les malades. Quelques années seront nécessaires avant qu'ils puissent dormir sur leurs deux oreilles…

    Alain Sousa

    Mis à jour le 09 juin 2015

    http://www.doctissimo.fr/html/psychologie/mag_2002/mag1004/ps_5962_narcolepsie.htm

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Enopace Biomedical, un développeur israélien basé à Caesare de thérapies par neuromodulation endovasculaire implantables mini-invasives à l’intention des patients en insuffisance cardiaque, a réussi la première implantation humaine grâce à son système Harmony™, un appareil de neurostimulation avec cathéter permettant de traiter les patients atteints d’insuffisance cardiaque congestive.

    L’intervention a été réalisée avec succès par le Pr Davor Milicic, chef du service de cardiologie à la faculté de médecine de l’Université de Zagreb, et son équipe sur un patient souffrant d’insuffisance cardiaque de classe III de la NYHA. D’autres patients sont en cours de recrutement dans l’étude clinique menée dans plusieurs autres grands hôpitaux d’Europe en vue de l’obtention du marquage CE.

    « Nous nous réjouissons de cette formidable opportunité de travailler avec l’équipe d’Enopace afin d’apporter ce traitement révolutionnaire, innovant et mini-invasif aux patients souffrant d’ICC », a commenté le Pr Milicic. La technologie avancée d’Enopace consiste en un neurostimulateur avec cathéter implantable sans conducteur, destiné aux patients atteints d’insuffisance cardiaque, qui améliore l’efficacité cardiaque en réduisant la charge de travail ventriculaire gauche. L’insuffisance cardiaque est aujourd’hui, dans le domaine cardiovasculaire, le plus grand besoin clinique non traité avec les coûts de santé connexes les plus élevés.

    « Le système de neuromodulation Harmony™ représente une grande opportunité de thérapie basée sur un appareil pour l’insuffisance cardiaque », a déclaré Amir Dagan, CEO d’Enopace. «Il s’agit du premier appareil de neuromodulation fonctionnant à l’intérieur d’un vaisseau sanguin et modulant l’équilibre autonome des patients en insuffisance cardiaque. Cet appareil unique a recours à une technologie de pointe portant sur un stimulateur miniature actif sans conducteur implanté lors d’une intervention percutanée nécessitant 30 minutes. »

    « Nous sommes très contents de cet aboutissement et de l’implantation de cette technologie révolutionnaire qui élargit les options de traitement en faveur des patients souffrant d’insuffisance cardiaque », a indiqué Efi Cohen Arazi, CEO de Rainbow Medical et président du conseil d’Enopace Biomedical.

    À propos d’Enopace Biomedical

    Enopace Biomedical, basée à Caesarea, en Israël, développe actuellement un appareil de neurostimulation miniature implantable à l’intention des patients souffrant d’insuffisance cardiaque congestive. La société a été fondée en 2008 par Rainbow Medical (http://www.rainbowmd.com ), une société privée d’investissement et de gestion unique qui lance et fait prospérer des startups développant des appareils médicaux révolutionnaires inventés par Yossi Gross, dans un large éventail de domaines médicaux. En répondant aux importants besoins non satisfaits du marché, Rainbow Medical cherche à améliorer le bien-être des personnes et à générer des retours exceptionnels pour ses actionnaires.

    Sources Business France

     

    http://www.israelscienceinfo.com/medecine/la-neurostimulation-cardiaque-par-enopace-israel-premiere-implantation-humaine-au-monde-reussie/

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Les aliments riches en phosphore

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Le moyen le plus simple pour guérir la rhinite allergique est bien sûr de supprimer l'allergène en cause. Malheureusement, ceci est rarement possible. Des millions d'acariens peuplent nos matelas et ils n'ont pas l'intention de s'en laisser déloger ! Quelques conseils pour leur livrer bataille efficacement.

     

    Les symptômes des rhinites allergiques sont souvent suffisamment caractéristiques pour qu'aucun examen compliqué ne soit nécessaire au diagnostic. Un simple examen au spéculum permet d' exclure l'existence de polypes ou de tumeurs. Si un doute persiste, une radiographie, voire un scanner des sinus, permettra de rechercher une sinusite associée. En fait, le bilan s'attache essentiellement à rechercher la cause de l'allergie. Pour cela, le médecin doit réaliser une véritable enquête. De la périodicité des symptômes aux facteurs qui déclenchent leur exacerbation, du mode de vie aux activités pratiquées, votre vie est passée au crible.

    Attention aux moquettes !

    La chasse aux allergènesLorsqu'un allergène est identifié, son éviction entraîne la guérison. Malheureusement, le plus souvent l'éviction est illusoire et l'on peut seulement tenter de réduire la quantité d'allergènes. Dans le cas d'allergie aux acariens, quelques mesures s'imposent :

    • Aérez régulièrement votre habitation et maintenez une température entre 18 et 20° ;
    • Supprimer moquette et tapis et lavez vos sols fréquemment ;
    • Passez régulièrement l'aspirateur ;
    • Equipez votre literie de housses de protection contre les acariens. Préférez les couettes en synthétique facilement lavables aux édredons de plumes.
    • Dans les lits des enfants, limitez le nombre de peluches et lavez les régulièrement à 60° ;
    • Choissez des armoires fermées plutôt que des étagères ;
    • Evitez les tentures et tous les revêtements muraux rideaux où se niche la poussière.

    La présence d'une rhinite allergique augmente la sensibilité de la muqueuse nasale à toutes les substances irritantes. Ainsi, il faut savoir que le tabagisme, qu'il soit actif ou passif, risque d'augmenter les symptômes.

    Choisissez votre antihistaminique

    Lorsque les symptômes sont importants, différents médicaments peuvent être efficaces. Les antihistaminiques sont les plus souvent prescrits. Ils ne guérissent pas la maladie, mais sont actifs sur les symptômes. Certains ont l'inconvénient d' entraîner une somnolence gênante, en particulier pour les conducteurs.

    Chaque personne répond différemment à ces médicaments. Si l'un d'entre eux est mal toléré, il faut en essayer un autre, car il existe de nombreuses molécules différentes.

    Les pulvérisations nasales de corticoïdes diminuent également efficacement les symptômes. Le cromoglycate de sodium agit, lui, sur l'allergie, après contact avec l'allergène. Mais son action est brève. Lorsque le nez est bouché, un décongestionnant peut être utilisé, mais sur des périodes courtes seulement.

    Dr Chantal Guéniot
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    1 commentaire
  • L’université du MIT, le Massachusetts Institute of Technology, annonce avoir mis au point une gélule connectée permettant de mesurer la fréquence cardiaque et respiratoire avec précision.

    La gélule connectée mise au point par le MIT utilise la résonance et la captation des battements émis par le cœur ou le poumon pour mesurer le rythme cardiaque et respiratoire. La plupart des wearables remplissant cette fonction sont généralement des objets connectés à fixer sur soi, comme avec un patch connecté ou un brassard gonflable.

    sante-connectee-medecin-tablette

    Mais les chercheurs du MIT ont cherché à inventer une méthode plus discrète et plus précise pour mesurer la fréquence cardiaque en temps-réel.

    Avec cette gélule connectée, le MIT estime que sa solution permettra aux patients d’éviter de porter un bracelet connecté en permanence, sujet à être oublié et ne permettant pas de correctement analyser l’évolution d’une pathologie.

    gelule-connectee-mit

    La gélule connectée du MIT doit encore être expérimentée et faire l’objet de tests complémentaires mais celle-ci pourrait rester dans le tube digestif durant 24 à 48 heures, avec son microphone intégré. Celui-ci permettra aux chercheurs d’analyser le rythme cardiaque sain et de détecter plus facilement les arythmies, synonymes d’un possible dysfonctionnement.

    Rattaché au Lincoln Laboratory, le chercheur Albert Swiston estime que son invention est un « mini-stéthoscope que l’on peut avaler ».

    Pour aller plus loin, le directeur de la recherche du MIT, Giovanni Traverso, souhaite utiliser cette gélule connectée pour découvrir les molécules responsables de certaines maladies, afin d’accélérer le dépistage et trouver plus facilement des remèdes efficaces.

    https://www.aruco.com/2015/11/mit-gelule-connectee-sante/

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Du foetus de poulain dans nos barquettes de viande et de jambon (vidéo)
    
    4 136 lectures / 23 commentaires12 novembre 2015, 15 h 12
    
    Des juments, épuisées par les ponctions de sang dans un état de grossesse, s'effondrent et meurent...
    © Animal's Angels / Tierschutzbund Zürich / Animal Welfare Fundation
    Depuis plus de 30 ans, en Argentine et en Uruguay, des juments sont atrocement exploitées pour exploiter encore un peu plus les femelles reproductrices d'autres espèces dans le monde entier, y compris en Europe. Révélations sur une barbarie supplémentaire dans le monde si sordide de l'élevage moderne.
    
    Dans la longue liste des dommages collatéraux de l'élevage, il ne faut pas manquer ceux auxquels personne ne peut penser sans en être spécifiquement informé : à l'autre bout du monde, ces mères sont torturées pour récolter des hormones qui vont servir ensuite aux éleveurs (européens en particulier) pour accroître encore leur pression esclavagiste sur les femelles reproductrices.
    
    Torturées, le mot n'est pas trop fort : c'est à coups de fouet et de chocs électriques qu'on force les juments à entrer dans des enclos de contention ; à coups de bâton de bois qu'on les force à se tenir tranquilles pendant qu'on les saigne. Durant 10 longues et pénibles minutes, on ponctionne 10 litres de leur sang chaque jour ! Elles sont traitées comme des machines, des machines à produire des molécules du vivant : en effet, une hormone spécifique fabriquée par les juments exclusivement au cours des 4 premiers mois de gestation est l'objet de toutes les convoitises.
    
    Documentaire d'investigation sur les fermes à sang des juments (en anglais)
    Attention, certaines images peuvent choquer.
    Dans ces « fermes à sang » cauchemardesques qui fourniront le laboratoire MSD (Merck Sharp & Dohme), des juments sont donc inséminées puis quotidiennement vidées d'une partie de leur sang jusqu'à ce que cette hormone cesse naturellement d'être produite (aux alentours du 120 ème jour, sur les 11 mois que compte ordinairement une gestation équine). Leurs poulains ne sont dans leur ventre que pour permettre aux Hommes de récolter le sang de leur mère contenant ce « précieux » PMSG : Pregnant Mare Serum Gonadotrophine ("Sérum gonadotrophine de jument gravide " – Gravide veut dire « pleine »). Au bout de 4 mois elles seront avortées pour pouvoir recommencer rapidement l'opération ; voire même envoyées à l'abattoir avec leur petit dans le ventre.
    
    On apprend notamment dans ce documentaire le nombre effarant de millions de dollars récoltés sur le dos de ces pauvres animaux... Ces personnes qui engrossent des juments, les saignent pendant des semaines et les font avorter ensuite, en laissant même certaines mourir sur place d'épuisement à cause du retrait de leur sang en si grande quantité, est-ce que éventuellement ça fait aussi partie des gens qu'on va 
    devoir plaindre si ils perdent leur job? Les doses d'hormones ainsi recueillies sont commercialisées par les laboratoires Merck Sharp & Dohme à l'intention de l'industrie agro-alimentaire afin de réguler les cycles d'ovulation des élevages animaux y compris ici même en Europe. L'exploitation animale au service de l'exploitation animale, en somme... "Le sang prélevé chez les juments gestantes est particulièrement demandé, car il contient une hormone précieuse utilisée pour produire un médicament vétérinaire requis par l'industrie du porc. (Entre autre.) Le PMSG est l'ingrédient principal de plusieurs produits qui induiront artificiellement les périodes de chaleur chez les truies reproductrices pour obtenir une reproduction plus rapide et plus synchronisée." précise le site The Dodo. Truies mais aussi vaches, brebis, chèvres... Pourquoi de telles pratiques ? Ces hormones permettent notamment de raccourcir le temps entre une mise-bas et la prochaine insémination artificielle chez les bovins, ovins et caprins ; d'induire des ovulations précoces chez les cochettes (truies pré-pubères) afin de les rendre « opérationnelles » plus tôt ; de provoquer des mega-oestrus (des ovulations en quantité plus abondante que la normale) chez les truies adultes pour qu'elles « produisent » encore plus de petits à chaque portée ; et également de synchroniser les chaleurs d'un cheptel entier. C'est tellement plus pratique pour les éleveurs industriels de synchroniser toutes leurs "machines de production" (les mères) pour obtenir ainsi des "lots de produits" (les petits) qui grandiront au même rythme, changeront de hangars en même temps, partiront à l'abattoir le même jour etc... Sur cette page relative à la maitrise de l'oestrus et de l'ovulation en vue de l'IA (IA = Insémination Artificielle) on notera le cynisme de cette phrase, (paragraphe Application de la P.M.S.G. ) : " La P.M.S.G. est administrée par injection intramusculaire dans le cou ou dans le gigot au moment même où l'éponge est retirée du vagin." Dans le « gigot ». Même pas encore abattues, et déjà on parle de leur cuisse comme d'un morceau de viande… Et en Europe ? L'importation européenne se fait par le biais de la compagnie allemande IDT Biologika et la branche suisse de Merck Sharp & Dohme Santé Animale. L'opération rapporte des millions d'euros depuis 30 ans et échappe complètement au contrôle des autorités européennes et suisses. Le principal exportateur, Syntex Uruguay, envoie jusqu'à 2,2 millions d'euros en Europe par mois ! Sans Merck Sharp & Dohme pour acheter les hormones, ces fermes à sang n'auront pas d'autre choix que de cesser de torturer des juments. Et merde, quoi ! Encore un truc dont les consommateurs ne sont jamais informés, encore une abomination cachée de l'élevage, quand on se tue littéralement à expliquer que l'élevage est un puits d'horreurs sans fin ! Sans fin ! Qu'on vienne nous parler des "traditions de chasse depuis la nuit des temps", tiens, pour essayer de voir le rapport entre la chasse de la nuit des temps pour sauver de la famine quelques millions d'humains disséminés sur la planète, avec le business sordide actuel alors que justement, maintenant grâce à l'agriculture on peut parfaitement vivre sans se nourrir de chair animale ! Une pétition est disponible pour faire pression sur Merck Sharp & Dohme. Sources Turning Horse Blood into Profits - The Dodo The Trade with Horse Blood and Pregnant Mare Serum Gonadotropin (PMSG) in the United States, Argentina and Uruguay - Animal's Angels Auteur Michèle végé

    Source : notre-planete.info, http://www.notre-planete.info/actualites/4374-sang-juments-elevages-Europe
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    3 commentaires
  • Définition 

    Le régime dans l'insuffisance rénale chronique a pour but d'apporter une ration énergétique suffisante mais ne doit pas contenir des aliments difficiles à épurer par le rein. Au cours de l'insuffisance rénale chronique, de façon générale la clairance à la créatinine doit toujours être supérieure à 20 ml par minute. Normalement, la créatinine doit être éliminée par les reins (voir la vidéo) dans les urines. Dès que son taux augmente anormalement dans le sang, cela signifie que la fonction rénale (filtration des reins) n'est plus suffisante. 

    Les quantités d'eau apportées par ce type de régime doivent être les mêmes que pour le régime dans l'insuffisance rénale aiguë c'est-à-dire que le volume de la diurèse autrement dit la quantité d'urine émise la veille par le malade plus les pertes sensibles et éventuellement les pertes anormales dues aux diarrhées, vomissements et aux fistules, ces quantités d'urine doivent être les mêmes que le volume d'eau donnée au patient.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • pizza-saumon-poireau
    Une entrée généreuse pour le déjeuner ou un repas du soir accompagné de crudités…
    Voilà une pizza blanche aux poireaux et au saumon qui changera de la tarte ! Cela change de la pizza traditionnelle … une garniture sans tomate mais avec du Philadelphia Light pouvant être remplacé par de la crème.

    RECETTE DE PIZZA BLANCHE SAUMON ET POIREAUX

    pizza-blanche-saumon
    • PRODUIT: 1 pizza (4 Portions)
    • PRÉPARATION:  15 mins
    • CUISSON:  30 mins
    • PRÊT DANS:  45 mins

    Une fois coupée en 4, chaque part de cette pizza représentera environ 25g de glucides

    INGRÉDIENTS

    INSTRUCTIONS

    1. Découper le blanc des poireaux en rondelles et fondre dans une poêle avec un peu d'huile d'olive une dizaine de minutes. Ajouter le Philadelphia et un peu d'aneth - assaisonner et étaler sur la pâte
    2. Couper le saumon en cubes de 2cm et "planter" dans la préparation aux poireaux. Parsemer un peu de gruyère puis mettre au four à 220° pendant environ 20mn.
    • TYPE DE PLAT:
    • NIVEAU DE DIFFICULTÉ:

    http://www.recette-pour-diabetique.com/pizza-blanche-saumon-et-poireaux/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+Recettes-Diabete+%28Recettes+pour+diab%C3%A9tiques%29

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    3 commentaires
  • La consommation excessive de boissons stimulantes, comme le café ou le cola, peut provoquer des altérations qui finissent par perturber nos reins. N'oubliez pas de boire beaucoup d'eau pour ne pas vous déshydrater.

    Envie fréquente d’uriner ? Découvrez les causes du syndrome mictional

     
     

    Il est certain que cela vous est déjà arrivé. Des jours où vous ne pouvez plus sortir des toilettes car, à peine avez-vous terminé d’uriner, que vous en avez envie à nouveau. A quoi cela est-il dû ? Et, plus important, doit-on être inquiet ? Nous allons tout vous expliquer dans cet article.   

     

    1. A quoi l’envie d’uriner est-elle due ?

    Le syndrome mictional est une réalité très présente parmi la population mondiale, et surtout chez les femmes. Habituellement, le fait d’avoir des envies fréquentes d’uriner est dû à l’absorption d’une trop grande quantité de liquides. C’est quelque chose de positif, car cela signifie que nos reins filtrent bien et que nous nettoyons notre organisme de ses toxines. Mais, il se peut aussi que ces envies fréquentes ne soient pas liée à la consommation d’eau.

    Si, par exemple, vous devez vous lever plusieurs fois dans la nuit pour uriner, vous souffrez de nycturie. C’est quelque chose qui, étonnamment, frappe plus souvent les hommes que les femmes, surtout passé un certain âge lorsqu’ils commencent à souffrir de problèmes de prostate. Mais, chez la femme, le syndrome mictional est périodique et peut être dû à différentes raisons que nous allons vous présenter.

    1. La consommation excessive de boissons excitantes

    Cela peut vous surprendre. Mais, certaines personnes ont tendance à boire, non pas seulement trop de café, mais trop de boissons excitantes comme les colas ou les boissons énergisantes. Ce qui n’est vraiment pas bon pour la santé. Il est important de savoir que la quantité d’urine produite par jour dépend de l’équilibre hydroélectrique de l’organisme. Si nous consommons trop de boissons excitantes, cet équilibre est altéré et nos reins, sur le long terme, vont en souffrir. Pensez régulièrement à ne pas trop consommer ce genre de boissons, cela n’en vaut pas la peine.

    2. Le diabète

    Ne paniquez pas, si c’est une cause de ce syndrome il est possible de savoir immédiatement si vous en souffrez ou non. Le diabète à plusieurs symptômes, dont les envies fréquentes d’uriner qui entraînent la déshydratation et des carences en potassium très importantes. Mais, le diabète est lié également à d’autres symptômes comme la perte de poids, la somnolence, la fatigue, les évanouissements. Les envies fréquentes d’uriner sont dues, dans ce cas, au manque d’insuline dans le corps ou à l’usage incorrect de celle-ci par notre organisme. Le taux de sucre dans le sang est trop élevé, la personne qui en souffre a donc très soif et, logiquement, va plus souvent aux toilettes.

     

    3. La consommation de certains médicaments

    Lorsque nous suivons un traitement médicamenteux, il peut arriver que nous souffrions de la vessie et que nous ayons davantage envie d’uriner. Les médicaments comme le Lorazepam ont ce type d’effets. Lisez les effets secondaires sur la boîte du produit et observez s’ils se manifestent dans votre corps.

    4. Les troubles dus au stress

    L’anxiété et le stress sont des états très fréquents dans certaines périodes de notre vie, et qui altèrent notre fonctionnement biologique. Nous avons des problèmes stomacaux, intestinaux, nerveux, diarrhéiques ou nous souffrons de vertiges. Sans aucun doute, la vessie peut également devenir très perturbée et nerveuse à cause de cet état d’anxiété. Rien de grave mais les médecins préconisent tout de même d’emporter une bouteille d’eau avec soi, chaque fois que nous allons aux toilettes. Dès que nous urinons, il faut en boire un petit peu pour éviter d’entrer dans un état de déshydratation.

    5. Les infections

    Les infections sont, sans aucun doute, la cause la plus fréquente qui provoque des envies régulières d’uriner. Des infections des conduits urinaires, de l’urètre, de la vessie, du tissu rénal, de la vulve ou du vagin peuvent être à l’origine de ces troubles. Cela peut également arriver en cas de problèmes hormonaux, de bactéries ou de système immunitaire affaibli. C’est quelque chose d’habituel et de très commun. Consultez votre médecin afin qu’il vous donne le traitement adapté car lui seul est en mesure de vous dire ce qui a causé l’infection. De notre côté, nous allons vous donner quelques conseils simples pour soulager vos désagréments directement à la maison.

    2. Quelques remèdes simples contre le syndrome mictional

    Ail

    N’oubliez jamais que des envies fréquentes d’uriner peuvent être le symptôme d’une maladie ou d’une altération de notre santé. Il faut savoir rapidement d’où cela provient et consulter son médecin pour obtenir le traitement adéquat. Ensuite, vous pourrez renforcer votre prise de médicaments avec ces quelques remèdes naturels :

     

    1. Changez d’alimentation : évitez les aliments irritants comme les vinaigres, les assaisonnements, le café, les piments, les viandes rouges, le chocolat, le lait de vache et ses dérivés, les farines et sucres raffinés. Augmentez votre consommation de légumes.

    2. Commencez votre journée avec une infusion de prêle et quelques gouttes de citron. 

    3. Mangez chaque soir une gousse d’ail tendre avec un verre d’eau tiède. C’est un antibiotique très puissant.

    4. Faites-vous une infusion de gingembre, c’est un excellent anti-inflammatoire qui vous sera d’un grand secours.

     5. Buvez beaucoup d’eau pour ne pas vous déshydrater

     

    http://amelioretasante.com/envie-frequente-duriner-decouvrez-les-causes-du-syndrome-mictional/

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • L'association Zucsu et Gault&Millau ont lancé jeudi leur deuxième guide gastronomique à destination des personnes souffrant de diabète. L'ouvrage reprend 300 adresses de restaurateurs qui s'engagent à "assurer une expérience attablée confortable aux personnes souffrant de diabète", a expliqué le Dr. Marie-Christine Pelckmans, endocrinologue.

    "Il est vraiment réjouissant de rencontrer autant de chefs enthousiastes, prêts à nous envoyer leurs ingrédients afin de pouvoir donner sur leur carte des indications relatives aux glucides contenus dans un plat ou un menu. A côté de cela, ils accordent également de l'attention aux fibres en offrant une place plus importante aux légumes", note l'initiateur du projet. Les établissements sont répartis en trois catégories: 1, 2 ou 3 sucres.
    Ceux affichant 1 sucre doivent avoir des connaissances de base quant aux besoins spécifiques des personnes souffrant de diabète et s'engagent à les aider.
    Pour obtenir 2 sucres dans le guide, les établissements doivent également proposer des plats indiquant la quantité de glucides. Enfin, pour bénéficier des 3 sucres, le chef doit en outre indiquer l'index glycémique d'un menu complet, avec l'aide de l'équipe de Zucsu.
    Quatre ambassadeurs ont été désignés cette année pour porter le projet: Lionel Rigolet du "Comme chez Soi" pour Bruxelles, Olivier Bourguignon du "d'Arville" pour la Wallonie, Wouter Keersmaekers du restaurant "De schone van boskoop" pour la Flandre et René Mathieu de "La Distillerie" pour le Grand-Duché du Luxembourg.
    Le guide est disponible depuis ce jeudi dans un grand nombre de pharmacies partout en Belgique au prix de 15,95 euros.
     
    http://www.lesoir.be/1041179/article/actualite/fil-info/fil-info-styles/2015-11-12/lancement-du-deuxieme-guide-gastronomique-pour-personnes-diabetiqu
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Étant atteint du diabète, vous devez prendre d’importantes décisions pour vos repas de tous les jours. Ce que vous mangez a en effet un impact important sur votre glycémie, plus que tout autre chose.

    Vous pouvez répondre à ce défi quotidien en planifiant vos repas. Un bon plan diététique vous permettra de faire des choix lors de vos repas à la maison, lors de vos courses ou lorsque vous sortez manger au restaurant ou chez des amis. En travaillant avec votre médecin et en apprenant plus de choses sur l’alimentation et sur l'incidence de la nourriture sur la glycémie, vous serez en mesure de transformer cette programmation alimentaire en une expérience très plaisante.

    La plupart des aliments se transforme en sucre — ou glucose — avant d’entrer dans le sang. L’insuline aide alors ce glucose à passer du sang dans les cellules de votre corps —du cerveau et des muscles — où il est transformé en énergie. Sans insuline pour déverrouiller ces cellules et laisser le sucre y pénétrer, votre corps n’obtient pas les nutriments dont il a besoin et un excès de sucre reste dans le sang.

    Lorsque vous mangez, c’est comme si vous injectiez du carburant dans votre corps. C’est la raison pour laquelle votre glycémie augmente après un repas et la raison pour laquelle de nombreuses personnes atteintes de diabète doivent utiliser de l’insuline à proximité des repas. L’insuline fait passer le sucre du sang dans les cellules, où il devient utile.

    Planifier ce que vous pouvez manger, quand et en quelles quantités est une partie essentielle du maintien de votre glycémie dans les limites que votre médecin vous a prescrites.

    Planifier vos repas

    Le but d’un programme alimentaire est de contrôler votre niveau de glycémie, de maintenir un poids du corps sain et de vous aider à vous sentir bien. Votre professionnel de la santé pourra vous aider à planifier les repas en suggérant les bonnes quantités, les types et les horaires de vos repas.

    Différents types de nourriture jouent différents rôles dans l’organisme. Conserver une trace de ce que vous mangez, quand vous le mangez et combien vous en mangez peut vous aider, en plus des tests réguliers, vous et votre médecin, à comprendre comment les aliments que vous mangez affectent vos niveaux de glycémie.

    En élaborant votre régime, gardez présentes à l’esprit les choses que vous mangez normalement. L’un des moyens d’y parvenir est de créer une liste de tout ce que vous avez mangé pendant trois jours. Une fois cette liste terminée, consultez votre médecin
    pour l’étudier et posez-vous les questions suivantes :

    • Quels sont mes aliments préférés ?
    • Ai-je des "aliments à problème" qui ne sont pas sains ou que je peux parfois manger en trop grandes quantités ?
    • Quelle est la taille de mes portions ?
    • Combien de fois est-ce que je mange par jour ?
    • Quelle est ma fréquence de suralimentation ?
    • Y a-t-il un moment de la journée où il m’est plus difficile de suivre mon régime ?

    Manger à intervalles réguliers donne à votre organisme une chance de profiter du glucose entre les repas. En général, il est conseillé de manger toutes les 4 à 5 heures. Sauter des repas peut occasionner une surconsommation au repas suivant, entraînant des taux de glucose élevés.

    Si votre taux de glucose est élevé avant un repas, attendez environ une heure avant de faire un nouveau test ou de manger. Si vous prenez de l’insuline, parlez à votre médecin de la prise d’insuline avec les repas ou les collations..

     

    https://www.accu-chek.be/be/fr_BE/levensstijl/gezondeten.html

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    1 commentaire
  • gateau-chocolat

    Des Gâteaux au chocolat craquants !
    Un dessert qui convient à tous les enfants et bien entendu les plus grands !
    Tout particulièrement aux intolérants au gluten ou au lactose et naturellement pour les diabétiques. Ces gâteaux au chocolat sont sans sucres ajoutés, sans lait, sans Gluten et…  sans beurre !
    Ne vous inquiétez pas… il y a bien du chocolat et des oeufs .

    RECETTE DE GÂTEAUX AU CHOCOLAT SANS SUCRE, SANS GLUTEN ET SANS LACTOSE

    gateau-chocolat-sans-sucre
    • PRODUIT: 6 petits gâteaux (6 Portions)
    • PRÉPARATION:  30 mins
    • CUISSON:  25 mins
    • PRÊT DANS:  55 mins

    Chaque gâteau au chocolat contient environ 18g de glucides dont 2/3g de sucres complexes (farine de pois chiche)

    INGRÉDIENTS

    INSTRUCTIONS

    1. Fondre le chocolat au bain marie en ajoutant progressivement le lait de coco
    2. Battre les jaunes d'oeufs avec le xylitol et le Sucralose - Ajouter les farines , le bicarbonate et le saint Hubert - bien mélanger. Ajouter le chocolat fondu tout en fouettant.
    3. Monter le blanc des oeufs en neige et mélanger progressivement avec la préparation précédente
    4. Huile des petits moules , les remplir et placer au four à 190° pendant 25mn ( vérifier la cuisson en plantant une pointe de couteau qui doit ressortir sèche). Servir avec une crème coco tiède ...

    http://www.recette-pour-diabetique.com/gateaux-au-chocolat-sans-sucre-sans-gluten-et-sans-lactose/

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    1 commentaire
  • Inflammation, toux, démangeaisons et autres maux de gorge peuvent être soignés à partir de remèdes naturels, boissons chaudes, gargarismes, sirops, concoctés à partir d’aliments ou de plantes médicinales.

    Boissons chaudes et gargarismes contre les maux de gorge

    Boissons chaudes et gargarismes contre les maux de gorge

    Différents aliments et ingrédients naturels qui se trouvent facilement en supermarché constituent de bons éléments pour préparer des boissons chaudes reconnues pour soulager les maux de gorge.

    Boisson chaude au citron

    L'un des remèdes maison les plus efficaces pour diminuer l'intensité des maux de gorge est la boisson préparée à base de citron, d'eau chaude et de miel. Il vous suffit de mélanger le jus d'un demi-citron et une cuillère à café (= c. à thé) de miel dans 250 ml d'eau chaude. Les flavonoïdes, des composantes antioxydantes, que contient le citron agiront pour réduire l'inflammation de la gorge. Tout comme le citron, le miel a des propriétés anti-inflammatoires. Il a également un effet antibactérien en raison de son pH bas, sa texture et sa faible concentration en protéines.

    Gargarisme au sel

    Le gargarisme au sel est une solution simple à répéter plusieurs fois par jour, au besoin. Il faut compter 1 cuillère à café (= c. à thé) de sel pour 250 ml d'eau bouillante. Une fois le mélange refroidi, il peut être utilisé toutes les 2 ou 3 heures. Le sel présente une activité antibactérienne, ce qui limitera la prolifération des bactéries responsables des maux de gorge.

    Gargarisme au bicarbonate de soude

    Une alternative au traditionnel gargarisme au sel est celui au bicarbonate de soude. Tout comme le sel, ce produit permet d'enrayer les bactéries et est sans danger pour la santé. Il peut même être ajouté à la routine quotidienne d'hygiène buccale. 

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • jmd-2015
    Cette Année, la journée mondiale du diabète a comme thématique l’alimentation saine !
    C’est un facteur clef dans la lutte contre le diabète et la santé publique.
    Une alimentation saine permet de prévenir du diabète.
    Mais elle est également essentielle pour éviter les complications et gérer efficacement son diabète, quel qu’il soit. Sur recette-pour-diabetique.com, cette alimentation saine, équilibrée et adaptée est au coeur de nos préoccupations.
    En complément de votre diététicien, nous vous apportons des idées pour améliorer votre quotidien gastronomique tout en ayant une alimentation équilibrée.

    Entre autres objectifs, cette journée mondiale du diabète au travers des différents évènements qui sont réalisées dans le monde entier au travers des établissements médicaux, des associations et organismes publiques. Les initiatives locales en France sont à découvrir sur le site de l’Afd , et pour plus d’informations sur les actions contre le diabète à l’international, RDV sur le site de l’ International Diabete fondation  (en Anglais)

    Cette fondation internationale propose de nombreuses ressources sur le diabète et cette année, à l’occasion de la journée mondiale du diabète, ils proposent l’infographie suivante et trés instructive pour avoir une alimentation saine.

    alimentation-saine

    Téléchargez l’infographie: WDD15-infographic-2-FR

    Crédits photos/visuels/infographie:  International Diabete fondation

    http://www.recette-pour-diabetique.com/journee-mondiale-du-diabete-2015-une-alimentation-saine/

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

    Table ronde organisée par la FID dans le cadre de la Journée Mondiale du Diabète

     
       

    Pour marquer l’édition 2015 de la Journée mondiale du diabète, la FID organise une table ronde interactive sur le thème « Make healthy eating a right, not a privilege », qui se tiendra le 12 novembre à Bruxelles. Notre table ronde exclusive permettra de réfléchir à la manière d’agir ensemble pour promouvoir l’alimentation saine et faire en sorte que tout le monde y ait accès. L’événement marquera également la publication des chiffres concernant la prévalence, le taux de mortalité et les dépenses liées au diabète à l’échelle mondiale. Ces chiffres sont tirés de la septième édition de l’Atlas du Diabète de la FID.

    S’exprimeront entre autres :

    • Dr Francesco Branca, directeur du département Nutrition pour la santé et le développement de l’Organisation mondiale de la Santé
    • Dr David Cavan, directeur du département Policy and Programmes de la Fédération Internationale du Diabète
    • Prof Tim Lobstein, directeur du département Policy de la World Obesity Federation
    • Mme Jo Ralling, directrice de campagne de la série télévisée « Food Revolution » de Jamie Oliver
    • Mme Birgit Berger, secrétaire générale du Comité permanent des médecins européens (CPME)
    • Mme Judith Arrieta Munguía, conseillère de la Mission du Mexique auprès de l’Union européenne

    Vous pourrez suivre la table ronde en ligne ! L’événement se déroulera de 10h à 12h CET et sera retransmis en ligne. Vous pourrez suivre la discussion en cliquant ici.

    Nous vous invitons également à suivre la table ronde sur @WDD Twitter et nous vous encourageons à envoyer toutes les questions que vous aimeriez poser à nos conférenciers !

     

    La FID lance une campagne d’action à l’occasion du sommet du G20

     
       

    Au sein des pays du G20, le diabète touche 286 millions de personnes et entraîne des coûts de soins de santé qui ont atteint la somme de 572 milliards de dollars américains en 2014. À l’occasion du sommet du G20 qui se tiendra en Turquie ces 15 et 16 novembre, c’est-à-dire le lendemain et le surlendemain de la JMD, la FID appelle les dirigeants locaux et mondiaux à protéger la santé de leurs citoyens en :

    • prenant des mesures fiscales contre les aliments malsains afin d’empêcher que l’épidémie de diabète de type 2 se propage ;
    • utilisant les revenus de ces mesures pour améliorer les soins de santé accordés aux personnes atteintes de diabète et à celles exposées au risque de développer cette maladie.

    La FID fera la promotion de ces messages par le biais d’une campagne qui tournera sur les médias sociaux entre le 12 et le 17 novembre. Nous vous encourageons à soutenir cette campagne en partageant les messages que nous posterons sur notre page Facebook et sur notre compte Twitter.

     

    Sommet mondial sur les politiques du diabète. Barcelone, 18-19 novembre 2015

     
       

    La Fédération Internationale du Diabète (FID), en partenariat avec Primary Care Diabetes Europe (PCDE) et AstraZeneca, organise un sommet mondial sur les politiques du diabète. Cet événement, qui aura lieu à Barcelone ces 18 et 19 novembre 2015, rassemblera des professionnels de la santé, des décideurs et des représentants d’organisations de patients d’une vingtaine de pays. Pendant ces deux jours, l’accent sera mis sur les défis auxquels les systèmes de santé font face lorsqu’ils doivent prendre des mesures précoces concernant le diabète. Ce sommet constituera également une plateforme permettant d’échanger des témoignages et des exemples de bonnes pratiques pour soutenir la prévention, le diagnostic précoce et la prise en charge initiale du diabète de type 2.

    Le premier jour du sommet sera consacré à des présentations et à des discussions relatives aux défis auxquels les systèmes de santé font face en ce qui concerne la mise en œuvre des programmes de prévention, de diagnostic précoce et de prise en charge initiale du diabète. Le deuxième jour, des ateliers pratiques seront organisés et porteront à réfléchir sur les mesures nationales que les délégués aimeraient voir mettre en place pour soutenir l’adoption de tels programmes. Un forum de suivi est prévu à Berlin fin 2016 afin d’étudier les progrès et de réfléchir aux étapes suivantes.

    Nous vous donnerons de plus amples informations au sujet des résultats du sommet dans la prochaine newsletter de sensibilisation.

     

    International Diabetes Federation
    Chaussée de La Hulpe 166
    1170 Brussels, Belgium
    info@idf.org | www.idf.org

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires