• Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    1 commentaire
  • Indigo-diabete, un site d’éducation thérapeutique pour diabétiques de type 1

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    1 commentaire
  • La lutte contre la fraude alimentaire en Europe

    Malgré l’intégrité d’une majorité d’acteurs de l’industrie alimentaire et leur engagement en faveur de la protection et de la confiance des consommateurs, la question de la fraude alimentaire a récemment suscité un regain d’attention. Bien que la législation alimentaire européenne soit très détaillée en matière de sécurité des aliments (avec des contrôles et des tests dans des domaines tels que les résidus et autres contaminants de l’alimentation humaine et animale), il n’existe aucun cadre spécifique de lutte contre la fraude alimentaire au-delà de la convention générale stipulant que les consommateurs ne doivent pas être trompés. Pour répondre à ce problème, des mesures efficaces sont en cours d’identification en vue de renforcer les règles et les contrôles en vigueur en Europe. Plusieurs d’entre elles sont prises en compte dans le Plan d’action de l’UE en faveur de la lutte contre la fraude alimentaire. 

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    1 commentaire
  • Après internet, les médicaments seront-ils bientôt vendus dans les grandes surfaces ?


    jeudi 11 juillet 2013

     

    Dès vendredi, les Français pourront acheter en ligne des médicaments sur des sites internet autorisés. Mais cette (r)évolution pourrait en précéder une autre. L'Autorité de la concurrence étudie la possibilité d'autoriser la vente de certains médicaments hors des pharmacies pour faire baisser les prix. Une évolution très attendue par les grandes surfaces.

    pharmacie

    L'Autorité de la concurrence étudie la possibilité d'autoriser la vente de médicaments hors des officines pour faire baisser les prix.

    A la veille de cet élargissement du e-commerce, l'Autorité de la concurrence est venue mercredi jouer les poils à gratter sur le terrain de nos porte-monnaie. Elle considère que l'ouverture partielle du monopole des pharmacies sur la vente des médicaments "permettrait aux consommateurs de bénéficier de tarifs plus attractifs pour leurs achats de médicaments d'automédication", soulignant au passage l'existence d'une "disparité très forte des prix des médicaments non remboursables" pouvant aller de 1 à 4 selon les officines. L'autorité soumet ses observations à consultation publique jusqu'au 16 septembre, et rendra un avis définitif "avant la fin de l'année".

    Ouverture de la vente en ligne de 4000 médicaments sans ordonnance

    Le 12 juillet 2013, l'ouverture française de la vente sur le web des quelque 4.000 médicaments délivrés sans ordonnance, reste très strictement encadrée dans l'idée d'éviter les risques inhérents au commerce électronique dans ce domaine (produits de piètre qualité, voire carrément absence de substance active, faux médicaments...).

    Chacun de ces sites web sécurisés doit être le "prolongement virtuel" d'une pharmacie réelle, elle-même dûment autorisée, stipule le texte de l'arrêté, paru au Journal Officiel le 23 juin dernier, qui encadre cette nouvelle modalité de vente. L'Ordre des pharmaciens et le ministère de la Santé tiendront à jour la liste des sites de pharmacies autorisés.

    Les médicaments doivent être présentés "de façon objective, claire et non trompeuse". Seules mentions autorisées : le nom commercial, la ou les indications thérapeutiques, la forme galénique (sachets, comprimés, gélules, etc.), le nombre d'unités et le prix. Les notices (précaution, doses) en ligne doivent pouvoir être imprimées, sur ces sites qui doivent rester indépendants de l'industrie pharmaceutique (ni lien ni subvention).

    Le pharmacien "assure personnellement la délivrance" et la préparation des commandes "ne peut se faire qu'au sein de l'officine dans un espace adapté à cet effet".

    Le cadre législatif français fait débat

    On pourra ainsi faire ses achats de médicaments et de parapharmacie (produits d'hygiène,compléments alimentaires, biberons, etc.), se les faire livrer à domicile par la poste (pour la parapharmacie) ou aller les chercher sur place, à la pharmacie. Concernant l'expédition postale rencontre des objections chez les pharmaciens comme le Collectif national des groupements de pharmaciens (CNGPO) qui réunit 10.000 pharmacies et représente 50% du chiffre d'affaires des officines françaises. "Il est difficile de faire un accompagnement en ligne", argue Pascal Louis son président. Un avis partagé par Lucien Bennatan, président du groupe PHR (qui regroupe 10% des officines) pour qui "le contact physique (avec le patient) permet d'éviter des erreurs ou des surconsommations".

    Sur un autre front, des groupements de pharmacie, comme 1001Pharmacies, critiquent les "restrictions beaucoup trop contraignantes" imposées à ce secteur de l'e-commerce. Pharmacien cofondateur de 1001Pharmacies, Cédric O'Neill s'insurge contre l'interdiction faite aux pharmaciens de se regrouper sur internet. Selon lui, l'obligation de "1 pharmacie = 1 site web" ne revêt aucune légitimité de santé publique. L'e-commerce exige des compétences spécifiques et un travail important que les pharmaciens ne peuvent pas tous se permettre, explique-t-il. Son groupement 1001Pharmacies devrait d'ailleurs déposer un recours devant le Conseil d'État pour lever cette interdiction.

    Vers la fin du monopole des pharmacies sur la vente de médicaments ?

    Par ailleurs, concernant les médicaments en vente libre, l'Autorité s'interroge sur le refus de certains laboratoires de passer par des intermédiaires, soupçonnant que cette vente directe soit un moyen pour les fabricants de "maintenir des marges plus élevées" et d'empêcher la baisse des tarifs. Le régulateur dénonce également des pratiques qu'elle assimile à "des marges arrière déguisées".

    Cette libéralisation partielle a déjà permis à d'autres pays de l'Union européenne, comme l'Italie, de bénéficier de médicaments en moyenne 25% moins chers, assure l'Autorité à propos de l'ouverture partielle du monopole officinal. Car c'est bien de la possibilité de vendre des médicaments sans ordonnance en dehors des seules officines dont il est question : "Il y a lieu tout d'abord de considérer l'opportunité d'ouvrir en partie le monopole officinal, sans remettre en cause le monopole pharmaceutique, afin de permettre à d'autres réseaux de distribution que les officines de commercialiser les médicaments soumis à prescription médicale facultative dits « d'automédication"  et des produits d'entretien pour les lentilles, les tests de grossesse, de glycémie...

    Vers une vente de médicaments dans les grandes surfaces ?

    Et l'autorité de la concurrence se fait encore plus claire : "Cette ouverture devrait s'accompagner d'un assouplissement des règles déontologiques des pharmaciens, pour ce qui concerne la liberté commerciale, afin de favoriser la concurrence par les prix. Certaines entreprises de la grande distribution ont fait connaître leur intérêt pour distribuer certains médicaments dans leurs établissements, dans des espaces dédiés et gérés par des pharmaciens". 

    Premier visé, Michel-Edouard Leclerc déclare dans les colonnes du Figaro : "C'est une avancée considérable, car cette décision ouvre une période de consultation au-delà des querelles corporatistes en mettant l'intérêt des consommateurs au centre. Nous ne contestons pas le monopole de la profession mais celui des officines. La France est le dernier pays avec la Belgique et l'Espagne à refuser l'ouverture de ce monopole. Tout cela est obsolète". Des propositions qui ne devraient pas manquer de faire réagir les représentants d'officines.

    Il ne s'agit pour l'heure que d'une enquête sectorielle pour examiner le fonctionnement concurrentiel de distribution du médicaments,  qui comprend une consultation publique. Toute personne intéressée peut réagir aux développements et conclusions exposés dans le document de consultation publique avant le 16 septembre 2013 par mail envoyé à l'Autorité de la concurrence.

    David Bême

    Sources :

    AFP/Relaxnews

    Le Figaro.Fr - 10 juillet 2013

    Lancement d'une consultation publique dans le secteur de la distribution du médicament en ville - Autorité de la concurrence - 10 juillet 2013

    Comment dynamiser la concurrence dans le secteur de la distribution du médicament en ville ? - Autorité de la concurrence - (rapport accessible en ligne)



     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    1 commentaire
  • Il perd son permis et son emploi à cause du diabète

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Bonsoir,

     

     

    Voici donc une nouveauté négociée pour vous tous par votre serviteur !

     

    A découvrir donc et à diffuser sans modération dans vos mails, vos Site ou Blog, vos pages facebook ou autres !

     

    >>> Site bandeau

     

    A partir du 1er janvier 2014 le « Village de Vacances » « le Domaine du Boulac » offre à chaque membre de l’ABD en règle de cotisation, une ristourne de 10 %, à valoir pour toute réservation et cela sur simple présentation de votre preuve de paiement de cotisation ABD 2014 !

     

    Vous pouvez, dès paiement de votre cotisation 2014, réserver votre séjour !!!

     

    Au Domaine Le Boulac, vous apprendrez à comprendre la nature!

     

    Domaine Le Boulac - Rue du Bois 36, 6941 Izier (Durbuy) Belgique

    Téléphone: 086 400 486      Fax: 086 400 802     info@boulac.be      http://www.boulac.be/fr/default.aspx

     

    >>> 

     

    Belle découverte et déjà de belles fêtes à vous tous…

     

     

    Animateur – Président

    Pour la

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Première implantation du coeur artificiel français Carmat

    Un coeur artificiel autonome, conçu par la société française Carmat, a été implanté pour la première fois, mercredi à Paris, dans la poitrine d'un patient souffrant d'insuffisance cardiaque terminale, une nouvelle génération de prothèse qui veut pallier le manque de coeur à greffer.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    2 commentaires
  • CINQ QUESTIONS AU DOCTEUR PETRA WILSON, CEO DE LA FID

     

    En novembre, le docteur Petra Wilson est devenue le nouveau CEO de la FID. Alors qu’elle rentrait de Melbourne, où elle a participé au Congrès mondial du diabète, nous l’avons interrogée sur ses espoirs pour la FID et sur la façon dont son expérience peut contribuer à faire tomber les barrières et aider les personnes atteintes de diabète.

     
     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
    • Mise à jour : mardi 17 décembre 2013 19h23

    MANGER

    Pour eux, pas de foie gras à Noël. Et pour vous?

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
    • Mise à jour : vendredi 13 décembre 2013 06h00

    CONSOMMATION

    L’inquiétante cuisson congelée des pains de supermarchés

    La plupart de ces pains sont fabriqués à l’étranger où ils sont cuits à 80% et congelés. Le supermarché finit la cuisson et annonce du pain frais cuit sur place.

    La plupart de ces pains sont fabriqués à l’étranger où ils sont cuits à 80% et congelés. Le supermarché finit la cuisson et annonce du pain frais cuit sur place.

    Les écolos s’attaquent à l’affaire des «pains polonais». Ces pains qui arrivent congelés au supermarché et vendus comme «cuits sur place».

    C’est «l’affaire des pains polonais». Cela concerne les pains que les supermarchés nous vendent comme «frais du jour» et «cuits sur place». La plupart d’entre eux sont en réalité fabriqués à l’étranger où ils sont cuits à 80% et congelés pour le transport. La grande surface achève alors la cuisson et le tour est joué. Un faux pain artisanal termine dans votre caddie. Ce sont les journalistes de «Questions à la une» (RTBF) qui ont révélé ces pratiques le mois dernier.

    Le consommateur ignore tout

    «La cuisson finale en magasin n’est là que pour rendre la couleur et le croustillant du pain. Et la farine est bourrée d’additifs ou d’améliorants qui servent à changer la couleur du pain ou à la faire gonfler encore plus fort», dénoncent les élus écolos. Ils fustigent ces «pains produits par milliers qui n’ont plus d’artisanal que le nom» et qui présentent «un caractère dénutritif et nuisible en ne respectant pas les règles de fermentation». Et face à cela, les consommateurs ignorent tout de ces procédés de fabrication.

    Deux députés écolos ont déposé ce mercredi une proposition de loi pour que ces pratiques de «bake-off» (cuisson différée sur le lieu de vente) soient rendues transparentes pour le consommateur. «Nous voulons mettre fin à cette pratique déloyale, valoriser le travail des artisans et mieux informer le consommateur», explique l’écolo Ronny Balcaen. Plus de 1500 boulangeries ont fermé leurs portes chez nous ces dix dernières années. Aujourd’hui, les grandes surfaces conquièrent le marché. En annonçant du «pain frais du jour», des multinationales étrangères deviennent des «super-boulangeries». L’une d’entre elle produit par exemple 300 000 pains par jour et un million de ces sandwiches «cuits sur place».

    Les écolos demandent donc que «toute allégation selon laquelle un produit de boulangerie serait cuit sur le lieu de la vente et toute allégation relative à la fraîcheur du produit ne soit autorisée que si la totalité du processus de cuisson s’effectue sur le lieu de vente.»

    http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20131212_00403509&utm_source=lavenir&utm_medium=newsletter&utm_campaign=daily&utm_content=general-news&ID=112969&POSTALCODE=1200

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    1 commentaire
  • 5 trucs pour se lever sans (trop de) peine le matin

    mardi 08 janvier 2013 à 13h55

    Dur dur l'hiver. Sortir du lit à temps le matin est pour vous tout une "affaire" (comprenez : "enfer") ? Voici quelques conseils destinés à faciliter ce moment éprouvant.

    © Thinkstock

     

    1. Si vous avez du mal à vous lever, commencez par vous coucher plus tôt le soir. 

    Cela peut sembler évident, mais parfois, le bon sens fait défaut, surtout quand on est fatigué. Or tout commence par une bonne nuit de repos. On n’a pas tous besoin de la même quantité de sommeil mais la moyenne s’élève à 8 heures/nuit. Il est tout de suite plus facile de décoller de sa couette quand on a bien profiter d'elle et qu'on est bien reposé. 

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    2 commentaires
  • Les complications et le dépistage de l’HTA

    Mis à jour : Mardi, 08 Octobre 2013
    Sommaire
    Hypertension artérielle (HTA)
    Les symptômes et les causes de l’HTA
    Les complications et le dépistage de l’HTA
    Grossesse et hypertension artérielle
    Prévenir les complications de l’HTA
    Les compléments alimentaires contre les maladies cardiovasculaires
    La phytothérapie pour prévenir les maladies cardiovasculaires
    Les médicaments de l’HTA
     

    Quelles sont les complications de l’hypertension artérielle ?

    Lorsqu'elle n'est pas traitée, l'hypertension expose à plusieurs types de problème artériel grave : des accidents vasculaires cérébraux (AVC ou attaques), des infarctus du myocarde, de l’insuffisance cardiaque, des hémorragies intracrâniennes, des lésions des reins pouvant provoquer uneinsuffisance rénale, ou des lésions de la rétine entraînant parfois la perte de la vue.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Maladies rares : les médecins très mal (in)formés

    Les patients atteints de maladies rares sont souvent confrontés à une errance diagnostique, en partie liée à un manque d'informations des professionnels de santé. Pour réduire les inégalités de soins qui en découlent, un effort à destination des médecins apparaît primordial.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    1 commentaire
  • Pensez au frottis de dépistage !

    Toutes les femmes, qu'elles aient été vaccinées ou non, doivent bénéficier régulièrement de frottis entre 25 et 65 ans. Découvrez tous les bénéfices de cet examen gynécologique.

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Dessert

    Noix, marrons et clémentines

    Les ingrédients

    Pour la crème de marrons

    - 250 g de châtaignes (poids après épluchage)

    - 50 g de sucre roux

    - 1 sachet de sucre vanillé

    - 10 cl de crème

    - 1 œuf


    Marmelade de clémentines

    - 3 clémentines

    - Sucre roux

     

    Tuiles

    - 20 g de farine

    - 30 g de poudre de noix

    - 75 g de sucre

    - 20 g de beurre mou

    - 1 blanc d’œuf


    En cuisine

    Piquez les châtaignes avec la pointe d’un couteau.

    Faites-les cuire à l’eau pendant 5 minutes.

    Égouttez et épluchez-les soigneusement jusqu’à enlever
    n’a aucune importance si elles sont cassées. Pour gagner du
    temps : utilisez des châtaignes cuites, épluchées vendues
    sous vide.

    Faites cuire les châtaignes avec le sucre (et un fond
    d’eau, 3-4c. à soupe) pendant 20 minutes.

    Mixez finement. Réservez au frais.

    Montez la crème en chantilly et le blanc d’œuf en neige.

    Ajoutez le jaune à la purée de marrons et ensuite,
    délicatement, l’œuf en neige et la chantilly.

    Laissez au frigo pour trois heures minimum.


    Pour la marmelade? :

    Épluchez les clémentines. Faites blanchir les zestes 5
    minutes dans de l’eau bouillante. Égouttez.
    Retirez toutes les peaux blanches. Pesez les quartiers et ajoutez la moitié du
    poids en sucre.

    Ajoutez la moitié des zestes coupés en fines lamelles.

    Faites cuire à feu doux pendant 40 minutes.


    Pour les tuiles? :

    Mélanger la farine, la poudre de noix et le sucre.
    Ajoutez le beurre et le blanc d’œuf.

    Faites quatre cercles de 20 cm (étalez la pâte avec une
    spatule) sur 4 morceaux de papier sulfurisé.

    Faites cuire 5 minutes à four préchauffé à 180°.

    Placez les tuiles avec leur papier sur un bol retourné.

    Remettez au four pour environ 5 minutes, jusqu’à ce que
    les tuiles soient dorées.
    Retirez très délicatement le papier de cuisson.durcir.

    Déposez la mousse de marrons dans les coupes de tuiles et
    garnissez de marmelade de clémentines.

    http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=dmf20131204_00398789&utm_source=lavenir&utm_medium=newsletter&utm_campaign=life&utm_content=general-news&ID=112969&POSTALCODE=1200

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Pneumonies bactériennes

    Qu'est-ce que c'est ?

    Les pneumonies bactériennes sont des infections des poumons (pneumopathies aiguës), de topographie systématisée (c'est-à-dire localisée à un segment ou un lobe pulmonaire), dont la cause est une bactérie.

    Rares et bien tolérées chez l'adulte, elles sont plus fréquentes chez l'enfant et surtout plus graves chez certains patients aux capacités respiratoires restreintes, aux possibilités de résistance amoindries ou aux défenses anti-infectieuses déficientes.

    Les germes en cause sont par ordre décroissant :

    • Pneumocoque : 30 % ;
    • Mycoplasma pneumoniae : 8 % ;
    • Bacilles gram négatif : 6 % ;
    • Haemophilus influenzae : 5 % ;
    • Legionella : 4 % ;
    • Staphylococcus aureus : 4 % ;
    • Chlamydia psittaci : 2 % ;
    • Streptocoques, anaérobies, agents non identifiés : 40 %.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • La kinésithérapie respiratoire au secours des bébés

    Face à la bronchiolite, la kinésithérapie respiratoire reste la prescription la plus appropriée. Les gestes d’un spécialiste aideront l’enfant à désencombrer ses bronches. A qui s’adressent ces séances ? Comment se déroulent-elles ? Pour en savoir plus, nous avons interrogé le Dr Didier Evenou, cadre supérieur de rééducation à l’hôpital Robert Debré et Président des réseaux bronchiolite.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Le syndrome métabolique : qu’est-ce que c'est ?

    Le syndrome métabolique, aussi appelé syndrome X, n’est pas une maladie en soi. Il désigne plutôt la présence d’un ensemble de signes physiologiques qui accroissent le risque de diabète de type 2, de maladies cardiaques et d’accident vasculaire cérébral (AVC).

    Ces signes avant-coureurs de problèmes de santé graves ou chroniques ne sont pas toujours visibles ou ressentis par la personne atteinte. Des tests prescrits par le médecin lors d’un examen médical de routine permettent de les révéler. Par exemple, une personne dont les taux de glucose(sucre) et de lipides sanguins sont anormaux et dont la pression sanguine est élevée recevra un diagnostic de syndrome métabolique. Voilà un sérieux signal d’alarme. Et il vaut mieux traiter ces anomalies avant que la situation dégénère.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Gare à l’hypoglycémie

    Fatigue, nausées, palpitations… Qu’il soit onze heures ou seize, vous souffrez de ces symptômes bien connus. Le problème ? Peut-être l’hypoglycémie… Généralement due à un repas trop léger ou  pauvre en glucides, ce manque de sucre peut pourtant être évité. Les solutions pour ne plus tomber d’inanition…

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Les pommes entières donnent à cette tarte son côté moelleux et doux, contrasté par les noisettes et le peps du zeste de citron.

    – 1 pâte sablée

    – 5-6 pommes

    – 100 g de noisettes

    – 2 œufs

    – 50 g de sucre + 1 c. à soupe

    – 10 cl de crème

    – 1 citron non-traité

    – 1 c. à soupe de beurre fondu

    Pelez les pommes et retirez le centre avec un évideur. Coupez-les en deux. Arrosez-les de quelques gouttes de jus de citron pour éviter l’oxydation.

    Réduisez les noisettes en poudre.

    Battez les œufs avec le sucre, ajoutez la poudre de noisette et délayez avec la crème. Ajoutez le zeste du citron râpé.

    Déposez la pâte dans le moule et piquez le fond avec une fourchette. Versez le mélange aux noisettes.

    Incisez les pommes en fines tranches, mais sans les découper complètement. Posez-les sur la tarte.

    Badigeonnez les pommes de beurre fondu au pinceau et saupoudrez de sucre et éventuellement de cannelle.

    Faites cuire 35 minutes à 180 °C dans un four préchauffé, jusqu’à ce que la pâte soit bien dorée.

    Servez tiède ou froid avec une chantilly maison.

     

     

    http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=dmf20131129_00396278&utm_source=lavenir&utm_medium=newsletter&utm_campaign=life&utm_content=general-news&ID=112969&POSTALCODE=1200

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires