• Cela fait 23 ans que j’ai appris que je souffrais de diabète de type 1.
    J’ai 56 ans et voici maintenant un peu plus d’un an que j’ai choisi de mettre un terme à la vie professionnelle.
    J’étais institutrice maternelle. J’adorais mon métier et cette vie active qui m’était  permise grâce à un bon contrôle du diabète, dans l’ensemble.
    Je vous avoue que ma décision n’a pas été facile à prendre.
    En effet, ma principale préoccupation était de savoir comment j’allais bien pouvoir occuper tout ce temps dont j’allais disposer à présent.
    Il faut vous dire que vers l’âge de 12 ans déjà, j’ai eu envie d’apprendre à dessiner et à commencer mes premières peintures à l’huile.
    Cela m’a plus énormément. J’ai continué jusqu’à la fin de mes études à l’école normale puis, faute de temps, j’ai dû renoncer.
    Pendant toute ma carrière, je pensais : « Quand je serai à la retraite, j’aurai tout le loisir de continuer… »
    Et voilà ! Après toutes ces années d’arrêt, je me suis inscrite à l’académie
    des Beaux Arts.
    Depuis près d’un an et demi, j’ai l’occasion d’approfondir le dessin, de m’initier à la perspective, à l’aquarelle, aux pastels, à l’encre de chine, à l’acrylique et à l’huile, bien sûr.
    La peinture est pour moi un outil formidable d’expression, un moyen de s’évader de la vie, de se déconnecter des obligations quotidiennes en imaginant et en créant un univers personnel où l’on se sent libre…
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Qu’est ce que le diabète ?

    Que signifie le mot "diabète" ?

    Pour voir la population diabétique

    A l'origine, le terme "diabète" désignait diverses maladies caractérisées par une élimination importante d’urines, une déshydratation (perte d’eau) et une soif intense.
    La plus fréquente de ces maladies se distinguait par la saveur sucrée des urines (qui devaient à l’époque être goûtées » par le médecin faute de moyen d’analyse...) et fut nommée :diabète sucré (le mot diabète signifie en grec « passer à travers »)
    Le diabète sucré, le seul dont nous parlerons ici, se caractérise par un manque d’utilisation du sucre présent dans le sang, le glucose, lequel s’y accumule et est alors éliminé par les reins dans les urines. Le taux élevé de sucre dans le sang se nomme « hyperglycémie », l’élimination par le rein c’est la « glycosurie ».
    Le glucose provient de notre alimentation bien sûr, mais il est également fabriqué en grande quantité par notre foie en période de jeûne. Son rôle est comparable à celui d’un carburant : il fournit l’énergie à notre organisme.
    Pour utiliser le glucose nous avons besoin d’insuline. Il s’agit d’une hormone, c’est à dire d’une substance capable d’être transportée par notre circulation sanguine pour agir à distance sur différents organes. L’insuline est fabriquée par certaines cellules du pancréas, les cellules B, groupées en petit amas appelés îlots de Langerhans.
    Chez les diabétiques, l’insuline est insuffisante, voire même absente, ou à tout le moins peu active. Les cellules deviennent alors incapables de prélever le glucose du sang pour se nourrir et le foie, trompé en quelque sorte par ce faux jeûne, fabrique de plus en plus de glucose aggravant ainsi l’hyperglycémie.
     
    Extrait du guide de l’Association Belge du Diabète, à la disposition des membres.

    Le guide de l’A.B.D. (à la disposition des membres de l’association)

    Nous pensons que ce «Guide» répond à une nécessité et nous espérons qu’il atteindra son objectif.

    Le guide traite également les sujets suivants, à savoir :
     
    -        traiter le diabète
    -        surveiller votre diabète
    -        le diabète déséquilibré
    -        les complications
    -        situations particulières
    -        le diabète chez l’enfant et l’adolescent
    -        le  diabète et vie sociale
    -        la  diététique/alimentation table

    D’autres publications sont également disponible auprès de l’A.B.D.

    Qu'est-ce que le diabète sucré?

    C'est une maladie qui se caractérise par, un excès de sucre (glucose) dans le sang et secondairement dans les urines.
    Le diabète peut apparaître chez des gens jeunes (enfants, adolescents, hommes et femmes de moins de 40 ans). Ce diabète dît « insulino dépendant » nécessite l'administration d'insuline en deux ou trois ou quatre injections sous cutanées par jour.
    Il peut apparaître après 40 ans. Ses débuts sont alors insidieux et souvent ne donne lieu à aucun symptôme pendant de longue années. Il est donc essentiel de le dépister à temps.
    Ce diabète, appelé diabète de la maturité, est souvent accompagné d’un excès de poids 
    corporel. Il se traite avant par un régime hypocalorique, pauvre en sucreries et éventuellement par des médicaments à prendre en comprimés. Parfois néanmoins, un traitement par insuline devient nécessaire. C'est alors ce que l'on appelle un diabète de la maturité « insulino requérant ».
    Le traitement du diabète de la maturité est donc en principe moins contraignant que celui du diabète « insulino – dépendant ». Il est cependant indispensable de le traiter convenablement, pour éviter les complications que tout diabétique mal soigné risque de présenter.
    Le diabète de la maturité est très fréquent (+/- 4% de la population) et constitue dès lors un problème de santé publique majeur.
     

    Les complications du diabète.
     
    Éviter les complications du diabète est une préoccupation essentielle du diabétique et de son médecin. Ces complications sont soit aiguës (risque de perte de conscience par excès ou manque de sucre), soit chroniques et consistent maladies oculaires (cataracte, rétinopathie diabétique ), rénales, vasculaires (atteinte des gros vaisseaux comme les artères coronaires ou les petites artères, notamment celles des pieds et des orteils), neurologiques ( polynévrite, mal perforant plantaire).
    Ne vous effrayez pas à la lecture de ces complications. Elles peuvent toutes être évitées par un traitement correctement suivi.

    Le diabétique peut et doit mener une vie normale

    Convenablement soigné, le diabétique sera un enfant, un homme ou une femme comme les autres. Savez vous par exemple que de nombreux diabétiques sont devenus des athlètes internationaux, ont brillé dans tous les domaines des sciences, des arts, des techniques. Il serait donc tout a fait faux et injuste de voir le diabétique comme un handicapé à vie.

    Comment aider un diabétique?

    En le considérant comme un être semblable à tous les autres même si, comme beaucoup d’entre nous, il doit suivre certaines prescriptions médicales. Il est l’égal de tous vis à vis de l’éducation, du travail, des lois sociales, de l’amour, de la paternité ou de la maternité.
    La maladie diabétique et son traitement conduisent cependant parfois le diabétique à avoir certaines indispositions, le plus souvent de courte durée, notamment lorsque sous l’effet du traitement son sucre sanguin s’abaisse trop et donne alors lieu à des malaises appelés hypoglycémies. Il faut à ce moment là l’aider en lui faisant prendre du sucre, en lui permettant de se reposer quelques instants, d’interrompre le travail qu’il était occupé à faire. Il faut savoir que malgré ces indispositions, le diabétique n’a pas plus d’absence au travail ou à l’école que la moyenne des sujets.

    La science évolue.

    A terme, il sera certainement possible de traiter le diabète de façon plus simple et plus définitive. Aidez la recherche dans ce domaine.

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
    • Le petit livre de la Minceur Jean-Paul Blanc 
      Editions First 
       
      Index Glycémique
      Professeur Gérard Slama
      Edition Marabout
      Peut se commander à l'ABD 

      Le Diabète
      Pour les Nuls
      Dr Alan Rubin 
      Editions First

      Savoir Manger 
      Dr Jean-Michel Cohen
      Flammarion

      Larousse Guide Santé Diabète 
      Prof Thierry Brue 
      Edition Larousse

      Le Diabète  
      Dr Valdo 
      Edition Médecine Hygiène

      Mieux Vivre avec un diabète 
      Pr Gérard Slama
      Edition Jacob 

      Recettes pour Diabétiques 
      Edition Marabout Chef

      Recettes saines et gourmandes
      pour les Diabétiques
       
      Azmina Govindji  
      Editions Altera vendu à l'ABD à 11e

      Zetterberg Ma vie de A à Z 
      vendu à l'ABD à 12,5e
       

      Comment Vivre avec un diabétique
      Professeur G.Tchobroutsky
      Editions Josette Lyon

      Le Régime des paresseuses 
      Marie Belouze-Storm - Edition Marabout

      250 Recettes gourmandes pour diabétiques 
      Sylvie Girard 
      Edition Jacques Grancher
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • ·  ·   ·

    Le Groupe des Personnes Diabétiques de Bruxelles

    Organise le jeudi 20 septembre 2007 de 14h à 16h45 
    une conférence animée par Michèle Transon sur le thème

    "Problèmes Cardiovasculaires" 

    à l'Association Belge du Diabète 
    1 place Homère Goossens
    1180 Bruxelles 
    Inscriptions et Renseignements au 02.374.31.95
    SV102944.JPG



    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires